PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Wealth management

succession, acquisition ou cession: quand l’envisager?

«Aborder la question le plus tôt possible»


Retour au dossier

La vie d’une entreprise familiale, quelle que soit sa taille, peut être jalonnée d’événements importants. Succession, acquisition ou cession, il importe de bien se préparer en amont. Quelle est la méthode à adopter? Le point avec Pierre-Jean Estagerie, Tax Partner chez Deloitte Luxembourg.

La première question à aborder est: quel est le moment le plus opportun pour discuter de ces sujets? «Ce sont des questions délicates, car elles touchent directement à la vie de l’entrepreneur et sont liées à beaucoup d’émotions. La réponse est donc: le plus tôt possible», explique Pierre-Jean Estagerie, Tax Partner chez Deloitte Luxembourg.

Et cela est d’autant plus vrai que l’entrepreneur a la volonté d’impliquer ses enfants dans la reprise de l’entreprise. «Il n’est pas facile d’avoir une discussion ouverte et franche sur ce sujet dans une famille. Parfois, les parents sont persuadés que les enfants veulent reprendre l’entreprise familiale, alors que cela n’est pas la volonté des enfants. Les parents peuvent ne pas avoir la lucidité nécessaire quant aux compétences ou intentions de la génération suivante», poursuit l’expert.

La communication à l’intérieur de la famille revêt donc un aspect crucial. «Il faudra être capable d’aborder objectivement tous les événements qui y sont liés et pouvoir se libérer de tout le côté émotionnel, car les décisions business, elles, se doivent d’être prises rationnellement.» Il vaudra donc mieux s’y préparer le plus tôt possible pour pouvoir en aborder sereinement tous les tenants et les aboutissants.

Au Luxembourg, en général, les choses sont assez stables.
Pierre-Jean Estagerie

Pierre-Jean Estagerie,  Tax Partner,  Deloitte Luxembourg

La deuxième question qu’il importera de se poser est celle de la fiscalité. Quelle est la structure la plus intéressante à mettre en place pour l’entreprise et la famille? Comment préparer un événement important comme une cession, une succession ou une acquisition d’un point de vue fiscal?  «Dans ce contexte, deux éléments perturbateurs peuvent apparaître», explique Pierre-Jean Estagerie.

«D’une part, le fait que l’environnement fiscal ne cesse d’évoluer. On pourra donc avoir mis en place une structure intéressante qui pourra ne plus se révéler pertinente par la suite, même si au Luxembourg, en général, les choses sont assez stables.» D’autre part, en matière successorale, c’est la résidence fiscale qui compte. «Or, il y a des éléments de la vie qui font que l’on peut être amené à changer de résidence fiscale», complète l’expert.

Les décisions ne doivent pas être motivées par des raisons fiscales.
Pierre-Jean Estagerie

Pierre-Jean Estagerie,  Tax Partner,  Deloitte Luxembourg

Si l’on ne peut pas prévoir de tels éléments, mieux vaut, là aussi, s’y prendre bien en amont pour pouvoir préparer les choses de manière adéquate. «Ce qu’il est très important de garder à l’esprit cependant, c’est que les décisions ne doivent pas être motivées par des raisons fiscales, mais que c’est bien l’intérêt de l’entreprise qui doit primer.»

Se faire accompagner par des experts

Si Deloitte apporte avant tout un conseil en matière fiscale, ses Partners sont aussi à même d’accompagner leurs clients dans leur prise de décision. «Quand le client le souhaite, nous pouvons participer à toutes les discussions d’ordre plus émotionnel. Cela peut se passer quand toute la famille est réunie, mais aussi en bilatéral. Bien sûr, nous ne prenons pas parti. Notre rôle est alors uniquement de poser les bonnes questions pour que la famille choisisse la meilleure solution pour elle-même et pour l’entreprise.»

Et, bien souvent, lorsqu’une famille a été accompagnée dans le cadre d’un événement important, une relation va se créer et il sera d’autant plus facile de poser les bonnes questions et d’y apporter les réponses adéquates par la suite.

Pour en savoir plus sur les questions relatives aux entreprises familiales de la part des experts de Deloitte, veuillez consulter la page web dédiée aux entreprises familiales.

Restez à l’écoute pour la prochaine publication du Deloitte Family Business Survey au mois de juin qui portera sur la façon dont les entreprises familiales allient leurs objectifs à long terme et les mesures actuelles pour continuer à prospérer.