PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Innovation et lobbying

L’ABBL crée un cluster dédié aux paiements



236972.jpg

Le cluster Paiements rassemblera des membres de l’ABBL et des acteurs externes. (Photo: Shutterstock)

L’Association des banques et banquiers, Luxembourg (ABBL) souhaite rassembler ses membres et les acteurs externes concernés autour des thématiques liées aux paiements. Un cluster dédié verra le jour d’ici juillet.

«Nous avons souhaité créer ce nouveau cluster Paiements pour des raisons à la fois réglementaires, opérationnelles, techniques et de changement de mentalité de la clientèle», déclare Serge de Cillia , CEO de l’ABBL.

Éléments déclencheurs

La directive européenne sur les services de paiement (DSP2) entrée en vigueur en janvier 2018, le lancement par la Banque centrale européenne (BCE) du paiement instantané fin 2018, et l’utilisation massive de l’e-banking par les jeunes générations font notamment partie des éléments déclencheurs du lancement du cluster.

«Nous ne pouvons pas continuer à traiter les sujets liés aux paiements avec notre seule commission technique du paiement», note Serge de Cillia. Cette commission, qui réunit notamment des spécialistes des standards de paiement, deviendra donc un groupe de travail et sera intégrée au cluster.

Mises en relation

«L’objectif du cluster consistera à mettre en relation des éléments stratégiques et business», affirme Serge de Cillia. Ce dernier souhaite qu’il devienne «la voix du marché» en matière de paiement et qu’il inclue des membres extérieurs à l’ABBL.

«Sur le terrain des paiements, les concurrents de demain ne seront pas forcément parmi les banques, mais peut-être parmi les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ou les fintech», ajoute-t-il.

Le but consiste aussi à mettre en relation les différentes parties prenantes et à croiser les informations entre les différents clusters de l’ABBL.

Il aura enfin une mission de lobbying auprès des autorités nationales et européennes.

Huit clusters

Le cluster Paiements devrait être opérationnel d’ici juillet. Le temps de rassembler les membres de l’ABBL intéressés, mais aussi les institutions dédiées aux paiements électroniques et des acteurs externes, comme les PSF (professionnels du secteur financier) de support.

L’ABBL dispose déjà de huit différents clusters, dont cinq bancaires (banques privées, banques de détail, corporate finance et marché de capitaux, banques dépositaires, banque digitale et innovation fintech) et trois non bancaires (infrastructures de marché, cabinets d’avocats, consultants et auditeurs).