LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

la liste

6 bons plans pour envoyer la sauce comme les Belges



«Dis, Devos? Oui, Lemmens? Il serait pas temps de parler de nos bonnes sauces belges dans Foodzilla? Ouiiiii!» (Photo: Alamy Stock Picture)

«Dis, Devos? Oui, Lemmens? Il serait pas temps de parler de nos bonnes sauces belges dans Foodzilla? Ouiiiii!» (Photo: Alamy Stock Picture)

Les deux grands philosophes du goût que sont Devos et Lemmens l’assurent depuis des années: il n’y a pas de bon(ne) Belge sans bonne sauce... Mais êtes-vous au point sur les recettes les plus typiques pour saucer comme nos voisins du plat pays? À table!

La sauce Bicky

Quintessence belge, la sauce Bicky tire son nom du Bicky Burger qu’elle accompagne. À chacun sa recette, mais elle se compose généralement d’un mélange de trois sauces (tomate, moutarde vinaigrée et «hot sauce» en gros), d’oignons frits et de salade de concombre. Dans le commerce, tout cela est évidemment adapté pour la mise en flacon, et même si ça peut faire le taf, celles et ceux qui la connaissent savent que rien ne remplace un authentique Bicky savouré avec très peu de distinction dans les rues de Bruxelles à 1h du mat’...

La sauce Samouraï

Voilà une sauce qui a longtemps valu à elle seule des expéditions à Athus ou Arlon, même de loin! Car, scoop: la sauce samouraï n’est pas originaire du Japon, mais bien de cette chère Belgique, où le croisement de ketchup, mayonnaise et harissa a donné vie à cette merveille qu’est la sauce samouraï. Inséparable de la culture des frites belges!

La sauce Dallas

Devenue culte grâce au non moins culte film «Dikkenek», la sauce Dallas a depuis assumé son statut de star lipidique et s’est affranchie de la friterie pour s’acoquiner avec burgers, moules, boulettes et autres steaks. Il faut dire qu’elle combine avec panache piquant et croquant avec ses oignons caramélisés et son paprika. Il y a aussi un rappeur britannique qui se nomme Dirty Sauce Dallas, mais on n’a pas trouvé de lien officiel entre les deux... Bref, culte (oui, on a beaucoup dit «culte» en deux phrases)!

La sauce Brazil

Bon, là, on arrive dans du plus discutable en matière de bon goût. Car oui, on annonce de l’ananas dans une sauce, ce qui est presque aussi pénalement répréhensible que sur une pizza. Mais que voulez-vous... elle est là et elle y reste. De la tomate et un mélange «secret» d’épices viennent compléter cette délicieuse aberration en pot. Vous êtes prévenu!

La sauce Mauve

Y a-t-il vraiment besoin d’en dire plus? C’est une sauce, c’est belge, c’est mauve. On en prendra un carton de 12, s’il vous plaît! C’est la plus «insider» de la liste, une sauce tartare croquante aux câpres et aux oignons, née d’un partenariat entre Brussels Ketjep et le club de foot RSC Anderlecht. Avec un colorant naturel. Et une partie des bénéfices est reversée à Child Focus. Ce sera donc deux cartons en fait, merci!

La sauce Moules & Poisson

En Belgique, il y a la sauce bien sûr, mais aussi la moule (nouveau proverbe?). Et s’il est plutôt recommandé de réaliser une sauce maison pour accompagner des produits de la mer, nos voisins sont tout de même là pour assurer les arrières des gourmands les plus feignants avec une version toute faite, notamment chez Devos & Lemmens. Bravo la Belgique!

Bon, on aurait évidemment pu développer quasiment à l’infini les bons plans de la constellation «sauces belges», mais toute bonne chose a une fin. Et qui sait, un épisode 2 est peut-être bien au programme!

Pour trouver toutes ces bonnes sauces dans le commerce, on vous conseille évidemment les grandes surfaces belges (Delhaize, Colruyt...) pour les marques grand public Devos & Lemmens, La William ou Vandemoortele, mais on vous conseille vraiment de jeter un coup d’œil au site de Brussels Ketjep , qui plie le game en matière de sauce sexy!

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?   C’est ici!