POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Selon lE CCSS

463.150 salariés et plus de six milliards de cotisations



En moyenne, 463.150 salariés ont été affiliés au Centre commun de la sécurité sociale l’an dernier. Un nouveau record qui se traduit par des cotisations exceptionnelles, en hausse de 5,3%. (Photo: Shutterstock)

En moyenne, 463.150 salariés ont été affiliés au Centre commun de la sécurité sociale l’an dernier. Un nouveau record qui se traduit par des cotisations exceptionnelles, en hausse de 5,3%. (Photo: Shutterstock)

Selon le rapport annuel du Centre commun de la sécurité sociale, le nombre de salariés a augmenté de 3,5% en un an, à plus de 463.000, tandis que les cotisations atteignent 6,126 milliards d’euros, en hausse de 5,6%.

L’année 2019 a été marquée par une forte augmentation des activités du Centre commun de la sécurité sociale due à une croissance prononcée de la population assurée, dit son rapport annuel: le nombre de salariés affiliés croît de 3,75% par rapport à 2018 et s’élève en moyenne à 463.150; le nombre de travailleurs indépendants remonte à 28.440, ce qui constitue une augmentation de 1,82%.

Le rapport évoque aussi le nombre de 410.155 salariés dans l’intérim, alors que leur nombre est en moyenne de 8.668 (et jusqu’à 30.281 à son maximum).

75.125 travailleurs détachés ont été à un moment affiliés au Luxembourg (dont 28.756 Français, 26.954 Belges et 11.699 Allemands, pour n’évoquer que les trois contingents les plus importants).

Le nombre d’affiliations et de désaffiliations se rapproche de la barre des 400.000 déclarations, alors que le nombre de déclarations de salaire a carrément fait un bond de 2,2 millions d’unités, impliquant un traitement annuel de 11,6 millions de déclarations de salaire.

La perception des cotisations sociales se situe à 6,126 milliards d’euros facturés – un accroissement de 5,6%.

Les fonds perçus sont répartis à travers les parties prenantes du Centre commun, dont notamment la Caisse nationale d’assurance pension ou encore la Caisse nationale de santé, où ils servent à alimenter les différents fonds que représentent les différents risques à assurer.