PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Assurance-vie

2019, une année record pour Lombard International



Jurgen Vanhoenacker (à gauche) et Florent Albert, plus que satisfaits des résultats de Lombard International. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Jurgen Vanhoenacker (à gauche) et Florent Albert, plus que satisfaits des résultats de Lombard International. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Le groupe d’assurance luxembourgeois Lombard International a réalisé une année record en 2019, tant au niveau de l’encaissement de nouvelles primes que du total d’actifs sous gestion.

Au 31 décembre 2019, Lombard International Group a atteint un seuil historique de 48,4 milliards d’euros d’actifs sous gestion.  Une progression de 17% sur un an .

«Nous avons vécu une année record», explique à Paperjam Florent Albert, group chief financial officer. «C’est également le cas pour le total des nouvelles primes. Il se monte à 5,7 milliards d’euros en un an, ce qui représente pas moins de 13% des actifs sous gestion.»

Né au Luxembourg en 1991, le spécialiste en matière de solutions de structuration patrimoniale à travers l’assurance-vie pour les personnes fortunées est présent dans une quinzaine de pays européens. Pour l’année 2019, le total des primes émises sur le Vieux Continent atteint 4 milliards d’euros (+24%) pour un total d’actifs de 40 milliards.

Les 4 milliards de primes représentent notre deuxième meilleur résultat au niveau européen.
Jurgen Vanhoenacker

Jurgen Vanhoenacker,  executive director Sales and Wealth structuring,  Lombard International Assurance

Une progression importante. Il y a cinq ans, le groupe basé au Findel atteignait moins de 30 milliards d’euros d’actifs en Europe. «Les 4 milliards de primes représentent notre deuxième meilleur résultat au niveau européen», pointe Jurgen Vanhoenacker , executive director Sales and Wealth structuring.

Cette année, les meilleures performances ont été enregistrées en Italie, en France, au Royaume-Uni et dans la péninsule ibérique. «La diversification géographique est une force», poursuit M. Vanhoenacker. «Elle permet de mitiger les fluctuations.»

Repris par le géant américain Blackstone  fin 2014,  Lombard s’est implanté sur le territoire des États-Unis  quelques mois plus tard. Il y connaît depuis un développement rapide. En 2019, le total de nouvelles primes atteint 1,6 milliard d’euros (+27%), et le total des actifs à fin 2019 s’est établi à 8 milliards d’euros.

Les États-Unis sont le pôle de croissance le plus dynamique du groupe depuis trois ans.
Florent Albert

Florent Albert,  group CFO,  Lombard International Assurance

«Les États-Unis sont le pôle de croissance le plus dynamique du groupe depuis trois ans», note Florent Albert. «C’est un marché énorme.»

Selon le group CFO, le succès de Lombard International tient autant à l’augmentation de la richesse globale dans le monde qu’à la stratégie du groupe, concentré sur le segment des grandes fortunes. «La diversité géographique est aussi très importante, de même que notre souci de nous entourer des meilleurs experts sur le marché», explique Florent Albert.

Viser des acquisitions

Il admet aussi rester aux aguets par rapport aux possibilités éventuelles d’acquisition de nouveaux portefeuilles. En 2018, Lombard avait par exemple acquis le portefeuille de contrats d’assurance-vie de HSBC Life Assurance à Malte. «En 2019, nous n’avons pas eu d’opportunités, mais nous continuons à regarder», précise M. Albert. «Nous resterons toutefois dans le même segment de clientèle.»

 Rappelons enfin qu’à partir du 1er avril prochain, le groupe se dotera d’ un nouveau group CEO  avec l’arrivée de Stuart Parkinson. De son côté, John Hillman prendra la présidence du conseil d’administration.