COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Bien-être au travail

Les 20 entreprises avec le meilleur environnement de travail



Great Place to Work désigne 20 entreprises luxembourgeoises dans lesquelles les salariés sont «heureux». (Photo: Shutterstock)

Great Place to Work désigne 20 entreprises luxembourgeoises dans lesquelles les salariés sont «heureux». (Photo: Shutterstock)

Des services financiers (Atoz) ou informatiques (Intech), en passant par l’industrie (Reazn), Great Place to Work dévoile son classement 2020 des 20 entreprises avec le meilleur environnement de travail au Luxembourg, par taille et sur une quarantaine de participantes.

Rendre heureux ses collaborateurs, un objectif que poursuivent de plus en plus d’entreprises. L’institut Great Place to Work a publié le jeudi 4 juin 2020 le classement de celles où il fait bon travailler au Luxembourg.

Palmarès des très petites entreprises (de 10 à 19 employés)

1. Continuous SA

2. Prodware

Palmarès des petites entreprises (de 20 à 49 employés)

1. Hays Luxembourg

2. ManpowerGroup Luxembourg SA

3. Taleo

4. MBR – Talan

5. DSM Avocats à la Cour

6. Rime-IT

7. KBC Autolease

8. Reazn

9. Arval Luxembourg SA

Palmarès des moyennes entreprises (de 50 à 99 employés)

1. Pictet Technologies

2. AkaBI

3. Neofacto

4. System Solutions Luxembourg SA

5. Willemen Construction SA

6. Wildgen SA

Palmarès des grandes entreprises (de 100 à 499 employés)

1. InTech

2. Atoz

3. Devoteam SA

Cette année, l’institut a labellisé 20 nouvelles entreprises, un record pour la 10e édition du palmarès. C’est environ la moitié des participantes, qui sont elles aussi de plus en plus nombreuses chaque année. Le taux de réussite reste donc «proportionnel», indique Great Place to Work, qui note cependant que «chaque année, les entreprises entrent de plus en plus dans ce processus de remise en question en demandant l’avis de leurs collaborateurs». Leurs secteurs sont également «de plus en plus diversifiés», entre la construction, la finance, etc. L’année dernière, 14 sociétés avaient été labellisées «Best workplaces».

85% des salariés ont participé à l’enquête

Un tiers de l’évaluation se fait via un dossier sur la culture de l’entreprise, et les deux tiers après un questionnaire envoyé à tous les salariés. Il comporte 60 questions fermées et 2 ouvertes – par exemple: «Est-ce qu’ici, je peux être moi-même?» ou encore «si je pouvais changer quelque chose dans l’entreprise, qu’est-ce que ce serait?». Le taux de participation a augmenté de 12% cette année, s’élevant à 85% chez plus de 10.000 collaborateurs interrogés. Great Place to Work étudie les entreprises en suivant cinq critères: la crédibilité, le respect, l’équité, la convivialité et la fierté.

Un label qui a pu aider en pleine crise du Covid-19? C’est en tout cas ce qu’affirme l’institut, évoquant une étude selon laquelle «les organisations labellisées ‘Best workplaces’ ont rencontré moins de problèmes de communication ou constaté moins de baisses de motivation chez leurs collaborateurs. Alors que ces entreprises sont impactées comme toutes les autres, elles semblent davantage outillées pour rebondir face à la crise, avec une direction plus confiante envers le personnel.»

Les résultats européens seront, quant à eux, révélés en septembre 2020.