POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Libre circulation

13 élus réclament l’arrêt des contrôles aux frontières



Les contrôles aux frontières iraient à l’encontre de l’idée même de la construction de l’Union européenne, selon les 13 bourgmestres. (Photo: Shutterstock)

Les contrôles aux frontières iraient à l’encontre de l’idée même de la construction de l’Union européenne, selon les 13 bourgmestres. (Photo: Shutterstock)

13 bourgmestres issus de communes situées à la limite entre l’Allemagne et le Luxembourg réclament dans une lettre ouverte l’arrêt des contrôles aux frontières.

13 élus de communes à la frontière entre l’Allemagne et le Luxembourg dénoncent la fermeture des frontières. Dans une lettre ouverte adressée aux ministres-présidents de Rhénanie-Palatinat, Malu Dreyer, et de la Sarre, Tobias Hans, ils réclament une levée des contrôles aux frontières et le respect de l’idée de l’Union européenne.

Arguant que les mesures prises pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 sont «exemplaires» au Luxembourg, les six bourgmestres luxembourgeois et sept allemands s’étonnent de ce que les contrôles côté allemand soient plus rigoureux, alors même que le danger n’y est pas plus élevé.

Des contrôles perçus par les citoyens de la Grande Région comme «déplacés» selon eux, 75 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Les 13 signataires sont, côté Luxembourg, les bourgmestres des communes de Wasserbillig, Grevenmacher, Wormeldange, Stadtbredimus, Remich et Schengen et, côté allemand, des communes de Wasserliesch, Oberbillig, Temmels, Wellen, Nittel, Wincheringen et Palzem.