POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

#européennes2019

Vague verte aux frontières du Luxembourg



Au Luxembourg, les votes pour Déi Gréng (Les Verts) augmentent de 3,9% par rapport à 2014. (Photo: Nader Ghavami)

Au Luxembourg, les votes pour Déi Gréng (Les Verts) augmentent de 3,9% par rapport à 2014. (Photo: Nader Ghavami)

Si l’extrême droite sort gagnante en Moselle et Meurthe-et-Moselle, les partis écologistes font une percée dans les régions limitrophes belges et allemandes.

Qu’a voté la Grande Région aux élections européennes? Les résultats donnés lundi 27 mai  (encore provisoires) confirment une augmentation des votes verts, au Grand-Duché comme dans les départements frontaliers, même s’ils arrivent rarement en tête.

Au Luxembourg, les votes pour Déi Gréng (Les Verts) augmentent de 3,9% par rapport à 2014, lequel arrive en troisième position derrière le DP et le CSV.

Du côté belge, le parti Ecolo arrive également troisième dans la province de Liège comme dans celle de Luxembourg. Avec à chaque fois plus de 18% des voix, il enregistre une hausse de plus de 7% dans les deux provinces par rapport au scrutin de 2014. C’est cependant le PS qui l’emporte dans la province de Liège (27,43%) et le cdH (Centre démocrate humaniste) dans la province de Luxembourg (23,42%).

Deux enclaves vertes en Allemagne, le Rassemblement national en France

En Allemagne, le land de Rhénanie-Palatinat voit pousser deux enclaves vertes: les villes-arrondissements de Trèves et de Landau. L’alliance des Verts y remporte respectivement 26% et 28% des voix.

Dans le land de Rhénanie-Palatinat, les Verts ont augmenté leur score de 8,7% par rapport au scrutin précédent, et de 7,2% dans la Sarre. Les deux Länder ont cependant plébiscité la CDU, le parti d’Angela Merkel.

Dans les départements français limitrophes, c’est l’extrême droite qui sort gagnante: les listes Rassemblement national (RN) arrivent en tête en Moselle, avec 29,10% des suffrages exprimés, et en Meurthe-et-Moselle, avec 26,32% des voix.

Des résultats qui reflètent ceux de l’ensemble de la région Grand Est, où le RN domine aussi, avec 28,21% des voix.

Vote morcelé

Au Luxembourg, les communes frontalières de la France ont voté de manière hétérogène. Sanem, Rumelange, Kayl et Dudelange ont voté LSAP, alors que Differdange et Esch-sur-Alzette ont penché pour Déi Gréng. Le DP l’emporte quant à lui à Mondorf-les-Bains et Schengen, et l’ADR à Frisange.

Le long de la frontière belge, les habitants du Grand-Duché se sont partagés entre le CSV, le DP (à Ell) et Déi Gréng (à Beckerich et Steinfort).

Enfin, les Luxembourgeois qui regardent vers l’Allemagne sont moins divisés: ils votent en majorité pour le CSV, à quelques exceptions DP près (à Weiswampach, Parc Hosingen, Vianden, Grevenmacher et Remich).

Les votes dans les différentes communes du pays. (Photo: gouvernement.lu)