POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

#européennes2019

Le PPE en net recul, les Verts et l’ADLE en hausse



242543.jpg

Guy Verhofstadt et l’ADLE sont sans doute le grand vainqueur de ce scrutin européen. (Photo: Shutterstock)

Le Parlement européen vient de livrer une première projection de ce que sera sa future composition. Le PPE, plus importante famille politique européenne, essuie un net recul.

Les résultats ne sont pas encore officiels. Néanmoins, le Parlement européen vient de livrer une première projection de ce que sera sa future composition pour la législature 2019-2024. Elle se base sur les résultats obtenus en 2014 et sur les premières tendances connues dans les différents pays.

Premier enseignement majeur: le PPE, première famille politique européenne, essuie un net recul, passant de 216 à 179 députés. Pour rappel, on retrouve au sein de ce PPE le CSV luxembourgeois, le cdH belge, mais aussi le Fidesz de Viktor Orban.

Les socialistes du S&D, très confiants après des résultats inattendus aux Pays-Bas, sont aussi en baisse, de 185 à 150 députés. 

Les conservateurs d’ECR voient également leur représentativité chuter, avec une perte projetée de 19 élus, en ayant eu 58 en 2019 pour 77 en 2014.

L’ADLE grand vainqueur

Les gagnants? Le groupe EFDD, qui compte en son sein Les Patriotes français ou le Mouvement 5 Étoiles italien: il passe de 42 à 58 élus. L’ENL, qui compte le Ukip anglais et le Rassemblement national français, peut aussi se réjouir de voir passer le nombre de ses élus de 36 à 58.

L’ADLE, le parti libéral européen, est cependant, sur base de résultats partiels, le grand vainqueur avec 107 élus ce dimanche pour 69 voici cinq ans. Tandis que les Verts passent de 52 à 70 députés.

242554.png

Le PPE obtient 179 sièges sur 751 au Parlement. (Photo: Parlement européen)