POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Réforme à venir

L’ULC revient à la charge sur les tarifs des taxis



266789.jpg

Selon l’ULC, «les frais de taxis varient entre 22,50€ et 45€ pour une distance de 10 kilomètres. L’incitation à utiliser un taxi n’a donc pas été augmentée». (Photo: Shutterstock)

Alors que le ministre de la Mobilité, François Bausch, a récemment annoncé que la réforme du secteur des taxis allait être partiellement modifiée dans un avenir proche, l’ULC explique attendre avec «impatience» les propositions du ministère.

«Le 1er septembre 2016, la libéralisation complète des tarifs des taxis est entrée en vigueur dans le but déclaré de réduire les tarifs en raison de la concurrence entre les exploitants de taxis. Cependant, l’ULC note que c’est exactement le contraire qui s’est produit», explique l’Union luxembourgeoise des consommateurs dans un communiqué publié le lundi 16 septembre.

L’ULC avait déjà dénoncé une hausse des prix en janvier dernier . Elle répond cette fois au ministre de la Mobilité François Bausch , qui a récemment expliqué que le cadre légal des taxis allait être réformé dans un avenir proche.

Une des compagnies «les plus chères au monde»

«Les frais de taxis varient entre 22,50€ et 45€ pour une distance de 10 kilomètres. L’incitation à utiliser un taxi n’a donc pas été augmentée», ajoute l’ULC, qui pointe également le public des jeunes, qui pourrait être une cible des taxis en cas de sortie alcoolisée.

«L’expérience a montré que la libéralisation des prix entraîne presque toujours une augmentation des prix. Le Luxembourg possède toujours l’une des compagnies de taxis les plus chères au monde, l’ULC attend (donc) avec impatience les propositions juridiques du ministère de la Mobilité sur la manière dont il entend contrôler les tarifs des taxis», conclut-elle.