POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

de nouvelles taxes douanières envers la chine

Trump fait à nouveau trembler les marchés



237868.jpg

Donald Trump a une nouvelle fois surpris tout le monde avec deux messages rageurs publiés sur Twitter. (Photo: Shutterstock)

Le président américain Donald Trump a annoncé, via Twitter, de nouvelles taxes douanières sur les importations chinoises. Les bourses de Pékin, de Paris et de Wall Street ont de suite accusé le coup.

Deux tweets du président américain Donald Trump ont mis à mal la quiétude des marchés internationaux. Un résultat inévitable, puisque le locataire de la Maison Blanche a annoncé que le taux de taxes douanières de 10% portant sur 200 milliards de biens chinois importés serait porté à 25%. Mais aussi qu’il envisageait de taxer environ 325 milliards d’euros supplémentaires si les négociations entre Washington et Pékin afin de trouver un accord à la guerre commerciale en cours entre les deux pays ne trouvaient pas au plus vite une issue favorable.

Suite à ces messages, la Bourse de Hong Kong a perdu 3%, Shanghai a clôturé à -5,58%, et Shenzhen à -7,38%. Les bourses européennes n’ont pas été épargnées, notamment via les valeurs les plus exposées à la Chine. Paris a ainsi perdu 1,18%, et Francfort 1,01%. Wall Street n’a pas non plus résisté, perdant 1,61% à l’ouverture.

Pékin refuse la surenchère

Est-ce pour autant que la guerre commerciale va s’enflammer? La plupart des experts voient plutôt là un coup de bluff de Trump. Même si son attitude pourrait heurter les Chinois, qui refuseraient de «négocier avec un pistolet sur la tempe». Ce n’est pas le cas pour le moment, Pékin refusant la surenchère et confirmant que sa délégation se prépare toujours à rejoindre Washington pour poursuivre les négociations.