POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Eurostat

Très légère croissance pour le commerce de détail en août



Août a été bénéfique au commerce de détail dans l’Union européenne par rapport à juillet, mais pas tellement au Grand-Duché. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Août a été bénéfique au commerce de détail dans l’Union européenne par rapport à juillet, mais pas tellement au Grand-Duché. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Le commerce de détail n’a augmenté que de 0,3% au Luxembourg en août par rapport à juillet, alors que la croissance s’élève à 3,8% dans l’ensemble de l’Union européenne. Si on compare à l’an dernier, le Grand-Duché connaît même une baisse de 4,2%.

Août a été bon pour le commerce de détail, selon les données d’Eurostat publiées ce lundi 5 octobre. L’institut révèle que le secteur a connu une croissance de 3,8% par rapport au mois de juillet dans l’Union européenne. Il explique cela par un assouplissement des mesures de confinement dans beaucoup de pays.

Pourtant, le Luxembourg se situe en dessous de la moyenne, avec une hausse de seulement 0,3%. La fin du confinement en mai lui avait valu +41,6%, puis +5,9% le mois suivant. Depuis, la situation s’est stabilisée, avec 0,8% de ventes en plus en juillet. Mars et avril avaient été catastrophiques: -17,4%, puis -22,7%.

Nos voisins s’en sont mieux sortis. En France, le rebond en août est de 6,2%, de 9,6% en Belgique, et de 3,1% en Allemagne.

Succès des ventes en ligne

Si on compare aux ventes de l’année dernière à la même période, c’est encore pire pour le Luxembourg, qui se situe à -4,2%. Mais au niveau de l’Union européenne, on se situe à +3,5% sur un an.

Dans la zone euro, les volumes des ventes par correspondance ou internet ont augmenté de 23,8% en un an, tandis que, pour le textile, l’habillement et les chaussures, on note une baisse de 14,1%. Dans l’Union européenne, le volume des ventes du commerce de détail a augmenté de 6% pour les produits non alimentaires et de 2,6% pour le secteur «alimentation, boissons et tabac», tandis qu’il a diminué de 4,8% pour les carburants.