ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

carte blanche

«Transformation numérique, au-delà des technologies»


Retour au dossier

La transformation numérique est avant tout un changement de paradigme qui implique une nouvelle culture à mettre en œuvre au sein de l’entreprise, pas une démarche uniquement fondée sur la technologie.

Beaucoup de gens pensent que la transformation numérique passe nécessairement par l’adoption de nouvelles technologies telles que les Chatbots, les containers, l’IoT, l’AR/VR, le DevOps, Kubernetes, le cloud, l’intelligence artificielle, le machine et deep learning ou encore la blockchain, pour ne citer que celles qui font le plus parler d’elles actuellement.

Bien sûr, la technologie joue un rôle majeur, mais la transformation numérique se base davantage sur des cycles courts et fréquents tout en sachant s'adapter rapidement selon les feed-back des utilisateurs. L’objectif est donc de créer de la valeur aussi bien pour les employés que pour les clients.

Cela implique de se concentrer sur ce que recherche réellement l’utilisateur en essayant d’éliminer toutes les complexités et toutes les choses inutiles dans l’expérience qu’on lui offre, ainsi que de respecter l’humain et d’assurer une fluidité globale. L’approche épurée qu’a mise en œuvre Jonathan Ive depuis 1996 chez Apple, tant pour les produits que pour les interfaces, est un assez bon exemple.

La transformation numérique doit vous aider à consacrer le moins de temps possible à ces activités fastidieuses susceptibles de vous éloigner de vos objectifs.
Laurent Miltgen

Laurent Miltgen,  Head of Digital Transformation,  Elgon

Pour illustrer mon propos différemment et de façon imagée, prenons un exemple simple d’expérience client. Imaginons que vous souhaitiez partir en vacances pour vous détendre. Avant de pouvoir partir, vous allez devoir effectuer de nombreuses démarches qui n’ont rien à voir avec l’objectif initial de vous détendre: il faut commencer par rechercher des billets de train ou d’avion, réserver un hôtel, faire garder vos enfants, votre chien ou votre chat, penser à fermer le gaz ou les volets, réserver un taxi pour l’aéroport et bien d’autres actions.

En tant qu’utilisateur, ce que vous souhaitez vraiment, c’est consacrer le moins de temps possible à ces tâches contraignantes pour vous concentrer sur ce qui vous intéresse réellement: la détente. La transformation numérique doit vous aider à consacrer le moins de temps possible à ces activités fastidieuses susceptibles de vous éloigner de vos objectifs.

Alors, comment aborder ce changement?

Il existe des facteurs-clés d’une transformation numérique réussie que l’on peut classer en quatre grands piliers:

Tout d’abord, il faut savoir faire des choix de technologies et éviter la dispersion technique. L’avalanche des nouvelles technologies actuelles submerge souvent les décideurs au risque de les détourner de leur mission première. Or, on s’aperçoit que les entreprises qui réussissent le mieux leur transformation numérique sont celles qui passent outre les phénomènes de buzz techniques, pour finalement fournir à leurs équipes un ensemble cohérent de technologies offrant une valeur ajoutée constante et rapide, aussi bien pour leurs clients qu’en interne. À ce titre, chez Elgon, nous gardons notre ADN, et nous nous focalisons sur ce que nous connaissons le mieux, les technologies Microsoft comme Azure et Office 365.

Avec une vision plus précise de leur activité, les entreprises ont la certitude d’offrir une expérience plus rapide, plus enrichissante et plus fructueuse à leurs clients.
Laurent Miltgen

Laurent Miltgen,  Head of Digital Transformation,  Elgon

Ensuite, il est nécessaire d’avoir une vision et une stratégie. Certaines technologies à la mode, comme la réalité augmentée, l’IA ou le Machine Learning peuvent donner le vertige. Cependant, elles exigent une véritable stratégie d’assimilation et de traitement des données. Cette évolution a un impact important, non seulement sur les connexions aux différents systèmes sur site, aux plates-formes Cloud, mais également aux systèmes partenaires. Avec une vision plus précise de leur activité, les entreprises ont la certitude d’offrir une expérience plus rapide, plus enrichissante et plus fructueuse à leurs clients.

Troisième facteur-clé: penser des produits qui répondent aux besoins des clients et échanger avec les utilisateurs. Là encore, il faut investir dans la conception de produits et surtout dans la recherche utilisateur. Des compétences de développement, même très pointues, ne servent généralement à rien si les produits conçus n’apportent pas de plus-value. Et si parfois, l’expérience utilisateur semble faire l’objet d’un excès d'attention, comment le savoir si vous ne connaissez pas les objectifs des utilisateurs, et si vous ne vous confrontez pas à leurs retours? Comment identifier les motifs de frustration des clients si vous n’échangez pas avec eux? L’expérience montre que ce sont les entreprises qui montrent le plus d’empathie envers leurs clients qui réussissent le mieux.

Pour rester à niveau et maintenir le rythme, les entreprises vont devoir très vite embarquer leurs équipes dans chacune des étapes d’intégration des technologies.
Laurent Miltgen

Laurent Miltgen,  Head of Digital Transformation,  Elgon

Enfin, il faut savoir délivrer vite et souvent, s’adapter et s’améliorer en permanence. Le code et les infrastructures n’ont réellement de valeur que lorsqu’ils sont mis en production et qu’un retour est donné par ceux qui les utilisent. Si la transformation numérique est au cœur du projet, il est alors nécessaire de créer des flux d’intégration et de livraison continus des solutions ou des logiciels. L’apport de valeur ajoutée aux clients finaux sera alors accéléré, ce qui augmente de fait les chances de l’entreprise en question face à ses concurrents.

L’enjeu de ces prochaines années ne porte pas tant sur l’innovation technologique que sur la culture sous-jacente, qu’il faut infuser et diffuser largement dans l’entreprise. Pour rester à niveau et maintenir le rythme, les entreprises vont devoir très vite embarquer leurs équipes dans chacune des étapes d’intégration des technologies, depuis l’idée jusqu’à la mise en œuvre opérationnelle. Elles ont tout intérêt à mettre en place une culture interne forte et axée sur l’innovation dès maintenant, au risque de se voir très vite dépassées.