POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

mobilité

Sur la plupart des autoroutes, la lumière restera



263935.jpg

Près de 93% des luminaires le long des autoroutes vont rester en place. Du moins pour le moment. (Photo: Shutterstock)

Le second volet d’enlèvement de luminaires le long des autoroutes vient de se terminer. Mais plus de 90% des luminaires resteront en place.

Non, on ne roulera pas dans le noir durant la nuit sur les autoroutes luxembourgeoises. Cela même si l’Administration des ponts et chaussées vient de terminer sa seconde phase d’enlèvement de luminaires, une première ayant eu lieu en 2014 .

10.921 luminaires toujours en place

Au total, 836 luminaires ont été enlevés le long des autoroutes A1, A6, A7 et A13. Mais selon l’administration, il y en avait 11.757 au total avant 2014 et les premiers démontages. Donc c’est à peine un peu plus de 7% du matériel qui a été enlevé. Les 10.921 luminaires toujours en place le resteront, jusqu’au moment de leur obsolescence, et même au-delà en certains endroits sensibles (échangeurs, approches de tunnel...).

«Tous les luminaires enlevés vont rester en place», confirme l’administration. Et donc aucune autre autoroute ne sera concernée à terme. Ni aucune autre route ou autre chemin géré par les Ponts et Chaussées.

Néanmoins, l’économie réalisée ne sera pas anodine en termes de consommation électrique: 550.000kWh, soit environ 50.000 euros par an. 

Et remplacer les ampoules existantes par des technologies plus modernes n’était pas une solution économiquement raisonnable. «Une lampe halogène a un très mauvais rendement. Les sources utilisées jusqu’à présent (SOX) ont un rendement même supérieur à la LED. En éclairage public, le renouvellement d’une installation ne se fait pas en échangeant une ampoule, mais le remplacement du luminaire complet doit être effectué», confirme encore les Ponts et Chaussées. Un remplacement complet étant très coûteux.

Pas d’impact sur la sécurité

Bref, rien ne s’opposait au démontage complet. Même pas la sécurité des usagers. «L’expérience faite depuis 2014 sur l’autoroute A6 montre que la présence ou non d’un éclairage sur la section courante d’une autoroute n’a pas d’influence négative sur la sécurité routière», confirme l’administration. Et même l’Automobile Club Luxembourg est d’accord sur ce point, à l’opposé de sa position de 2014 .