PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Fintech

Startalers lève 820.000 euros et lance Capitana



Thierry Smets et Gaëlle Haag annoncent en même temps une nouvelle levée de fonds, de 820.000 euros, et le lancement de leur plate-forme de gestion pilotée d’épargne pour les femmes… et les hommes. (Photo: Archives Maison Moderne)

Thierry Smets et Gaëlle Haag annoncent en même temps une nouvelle levée de fonds, de 820.000 euros, et le lancement de leur plate-forme de gestion pilotée d’épargne pour les femmes… et les hommes. (Photo: Archives Maison Moderne)

C’est le grand jour pour Startalers. La fintech de Gaëlle Haag et Thierry Smets annonce à la fois une levée de fonds de 820.000 euros et le lancement, le 1er octobre, de sa plateforme de gestion d’épargne pilotée, Capitana.

«Pour construire la vie dont vous rêvez, le prince charmant est clairement surcoté». La punchline de Capitana donne le ton: si les femmes veulent ne pas se retrouver avec une épargne inférieure de 40% à celle des hommes au moment de leur retraite alors qu’elles vont vivre cinq ans de plus, mieux vaudrait qu’elles se prennent en main… et suivent les recommandations de la plateforme de gestion pilotée, annoncée ce mardi matin par Startalers et lancée à l’automne prochain. Aujourd’hui, seulement 10% des femmes investissent dans leur épargne.

«Nous avons la conviction que nous pouvons réduire ces inégalités hommes/femmes en termes d’activation de l’épargne. Cela passe tout d’abord par l’éducation financière pour donner aux investisseuses et investisseurs toutes les clés de compréhension en termes d’investissements et pour qu’elles et ils puissent définir ensuite, eux-mêmes, des objectifs concrets pour leur avenir financier. Capitana va leur permettre de concrétiser ce qu’elles et ils ont déjà appris pour se lancer de manière éclairée dans l’aventure de l’investissement en toute simplicité sur des placements qu’elles et ils comprennent et qui leur parlent tout en contribuant à un monde meilleur. D’ailleurs beaucoup d’entre elles et beaucoup d’entre eux attendent avec impatience de pouvoir commencer à investir!», déclarent Gaëlle Haag et Thierry Smets, co-fondateurs de Startalers et de son application Capitana.

Ce n’est pas la seule nouvelle pour la fintech luxembourgeoise. Pour doper sa croissance et finaliser son lancement, elle a levé 820.000 euros principalement auprès des actionnaires historiques: la Bourse de Luxembourg, le Seeder Fund et des business angels belges, luxembourgeois et français, majoritairement des femmes, ainsi que le fonds Leansquare, qui entre au capital.

«Les missions fixées par Startalers sont tout à fait alignées avec notre objectif de contribuer à l’accélération du développement de la finance durable et avec notre stratégie RSE de soutien à la diversité et l’inclusion, ainsi qu’à l’éducation financière», s’est réjouie la CEO de la Bourse de Luxembourg, Julie Becker . «Le chemin parcouru au cours des 18 derniers mois, ainsi que les valeurs et convictions des fondateurs, que nous partageons, nous ont amenés à poursuivre notre soutien financier au développement de cet outil inédit de gestion piloté par des femmes, pour des femmes.»

Basé à Liège et fondé en 2014, Leansquare, qui a investi plus de 13 millions d’euros et finance actuellement 48 sociétés, rejoint donc la Bourse de Luxembourg qui avait déjà investi dans le tour précédent, à hauteur de 520.000 euros fin 2019. Son CEO, Ben Piquard, voit «dans Startalers l’exemple idéal d’entreprise qui combine potentiel mais aussi impact, que nous souhaitons soutenir en tant qu’investisseur responsable de la nouvelle économie! Nous sommes très heureux de pouvoir participer à cette aventure!»