PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

GVS Summit

Snoop Dogg fera le joint entre deux mondes à Belval



251801.jpg

Depuis 2015, le rappeur, comédien et entrepreneur Snoop Dogg a investi dans une douzaine de start-up actives dans le domaine du cannabis. (Photo: Shutterstock)

Le rappeur américain Snoop Dogg sera une des têtes d’affiche du Global Ventures Summit, les 20 et 21 novembre à Belval. Son fonds d’investissement, Casa Verde, est dédié à l’industrie du cannabis.

L’herbe est toujours plus verte chez son voisin. Pas étonnant que le rappeur américain Snoop Dogg ait décidé de venir voir en Europe ce qui s’y passe et de participer au Global Ventures Summit, les 20 et 21 novembre à Belval.

Ovni du monde de la musique avec son album «Doggystyle» sorti en 1993 et publié après que la justice l’ait blanchi du meurtre de Phillip Woldermarian – un membre d’un gang rival rencontré en 1989 –, Calvin Cordozar Broadus, de son vrai nom, est devenu un ovni dans la finance en 2015.

Trois ans plus tard, le rappeur, entrepreneur et comédien depuis le début de l’année annonce avoir levé 45 nouveaux millions de dollars par son fonds d’investissement Casa Verde pour investir dans des start-up dans le domaine de l’industrie du cannabis. Soit 90 au total depuis le lancement du fonds.

«On ne touche pas à l’herbe directement», assure son acolyte Karan Wadhera, un ancien de Goldman Sachs et de Nomura Securities.

Mais plutôt à tout ce qui touche à la livraison, l’organisation de la filière entre la production et le consommateur. Casa Verde a déjà investi dans une douzaine de start-up. 

Soit plus de 105 millions de dollars d’investissement. Une broutille dans une industrie en plein boom dont le marché global était estimé à 177 milliards de dollars en 2017. 165 milliards de dollars proviennent du trafic illégal.

Le marché légal devrait atteindre les 140 milliards de dollars par an d’ici 10 ans, soit une croissance de 30% par an d’ici 2030 poussée notamment par la légalisation opérée par un certain nombre de gouvernements. Celui du Premier ministre Xavier Bettel et du ministre des Finances, Pierre Gramegna , eux aussi sur le line-up du Global Ventures Summit, a décidé d’avancer dans cette voie d’ici à la fin de la mandature.

Les Canadiens font leur marché en Europe

200 sociétés cotées dans le monde ont un rapport avec le cannabis, dont 80 au Canada, un des deux pays les plus en avance sur le sujet avec l’Uruguay. Et les investissements dans les sociétés européennes s’accélèrent depuis le début de l’année.

Fin 2018,  The Green Organic Dutchman  rachète le producteur polonais HemPoland, sous licence polonaise de production biologique, au moment où le canadien ICC International Cannabis fait l’acquisition du producteur portugais Enigma Unipessoal après avoir englouti le polonais Polannabis Holdings.

En février, Aphria produit ses premières variétés au Danemark grâce à son partenariat avec Schroll Medical. En mars, The Supreme Cannabis Company  entreprend les démarches pour avoir une licence de production à Malte.

Le rappeur américain est le plus «exotique» des venture capitalists présents lors de ce sommet, au cours duquel les Américains comptent investir massivement dans des start-up luxembourgeoises et européennes.

À ses côtés, on retrouvera Eric Bielke, le patron des investissements de General Eletric, Axel Estevez (Accel Partners), Lisa Jackson (Apple) ou encore Joe Lonsdale (8VC),  selon le communiqué des organisateurs, la Lhoft, ParkPine Capital et le gouvernement du Luxembourg .