POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Le covid-19 en Europe et dans le monde

La situation se crispe en France



214 des 528 foyers de contamination détectés en France sont des établissements de soins ou de vie de personnes âgées. (Photo: Shutterstock)

214 des 528 foyers de contamination détectés en France sont des établissements de soins ou de vie de personnes âgées. (Photo: Shutterstock)

Avec 25.000 cas positifs en trois jours et sept nouveaux départements en zone rouge, la situation se crispe en France, sur le front du Covid-19.

L’été est fini, et les vacanciers sont de retour à l’école et en entreprise. La France a enregistré 25.000 nouveaux cas positifs en trois jours, dont 7.071 pour la seule journée de dimanche. On compte 528 foyers de contamination dans l’Hexagone, dont 214 dans des établissements qui accueillent des personnes âgées.

Ce dimanche, les autorités ont placé sept nouveaux départements, dont le Bas-Rhin et Strasbourg, en zone rouge. Les 28 départements concernés, dont l’Île-de-France et tout le bassin méditerranéen, ont la possibilité de prendre des mesures particulières contre le Covid-19. D’autant que le Conseil d’État a largement validé les mesures prises par les préfets dans certaines villes comme Lyon.

Le gouvernement envisage d’assouplir la «quatorzaine», cette période de deux semaines d’isolement préconisée aux malades et aux personnes susceptibles d’avoir été contaminées. Pour limiter la transmission du Covid-19, elle pourrait être raccourcie, comme l’a indiqué le ministre de la Santé, Olivier Véran. Le ministre a indiqué samedi qu’il avait demandé «aux autorités scientifiques de donner un avis pour savoir si on ne peut pas réduire» la période d’isolement pour les cas contacts, estimant que «cette fameuse quatorzaine […] est sans doute trop longue».

Autre problème: les tests. Trop de personnes vont se faire tester par rapport aux capacités d’accueil des médecins et des laboratoires, ce qui crée de longues files d’attente, notamment dans les grandes villes, et retarde la livraison des résultats, ce qui rend le processus moins efficace.

En Belgique, un rapport d’experts dénonce la mauvaise gestion de la pandémie Covid-19 par Sciensano, l’institut belge de santé publique. Yves Coppieters, épidémiologiste et professeur de santé publique à l’ULB, a remis un rapport préparatoire au Parlement.

«J’ai voulu démontrer, en tout cas analyser, le manque de réactivité et de préparation à cette crise. Que ce soit dans le testing ou dans toutes les stratégies avant la crise. C’est vrai qu’on avait des informations déjà début mars que l’épidémie était cinq fois plus mortelle qu’une grippe saisonnière et que l’expérience de l’Italie allait arriver chez nous» a expliqué Yves Coppieters sur le plateau de «C’est pas tous les jours dimanche».

Environ 300 à 400 personnes, selon l’estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, ont manifesté dimanche devant la Tour des finances à Bruxelles contre la prolongation des mesures restrictives pour lutter contre l’épidémie, a indiqué dans l’après-midi le porte-parole de la police zonale Olivier Slosse.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 880.396 morts dans le monde depuis que la Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre.

En Italie, où le traitement de Silvio Berlusconi semble plutôt bien se passer, le croisiériste Costa Croisières a repris la mer avec son navire Costa Deliziosa après plus de cinq mois de pause due à l’épidémie de coronavirus et sous le signe de rigoureuses mesures anti-contagion.