LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

Glouglou

Satori, la microbrasserie des jeunes



La bière Satori est une craft beer rafraîchissante et bonne, qui fait de plus en plus parler d’elle au Luxembourg grâce à la dynamique insufflée par ses jeunes créateurs…  (Photo: DR)

La bière Satori est une craft beer rafraîchissante et bonne, qui fait de plus en plus parler d’elle au Luxembourg grâce à la dynamique insufflée par ses jeunes créateurs…  (Photo: DR)

Dernière-née des microbrasseries luxembourgeoises, Satori est faite par des jeunes, pour des jeunes – mais pas que. Et constitue un parfait exemple d’une nouvelle génération qui veut faire bouger le Luxembourg.

Ils ont 23 ans à peine, ils n’ont qu’une seule bière pour le moment, mais déjà une bonne quinzaine de points de distribution, au Luxembourg et à l’étranger: Davide Sorvillo, Joseph Siebenaler et Mathias Hameeuw sont toujours étudiants, mais se sont déjà lancés dans leur première entreprise très prometteuse qu’est la microbrasserie Satori. Un nom japonais qui décrit un état d’éveil spirituel...

Surtout présents dans les festivals et autres événements en accord avec leur approche très urbaine de la bière artisanale, les trois amis et partenaires, encore étudiants et sortant des bancs de l’école européenne de Luxembourg, ont déjà produit quelque 6.000 bouteilles de leur Mandarina Blonde et ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin.

«J’ai toujours eu un grand intérêt pour les boissons fermentées naturelles, j’ai d’ailleurs commencé en expérimentant avec des vins nature et des cidres pour le plaisir», nous confie Davide, étudiant en commerce à Innsbruck. «Nous sommes en train d’établir un plan de financement de Satori sur trois ans car c’est vraiment ce que nous avons envie de faire. Ce n’est pas une activité de loisir sur notre temps libre, nous aimerions vraiment en vivre à terme!»

Les trois comparses de Satori aiment allier bière artisanale et culture graphique urbaine…  (Illustration: Eujin Won)

Les trois comparses de Satori aiment allier bière artisanale et culture graphique urbaine…  (Illustration: Eujin Won)

Une marque par et pour les jeunes, mais pas que…

La Mandarina Blonde, brassée pour le moment à Gand au sein d’une brasserie spécialisée dans les collaborations, est une «interprétation contemporaine de la bière luxembourgeoise», avec un mélange de styles bavarois et belge et des notes d’orange et de citronnelle. Selon notre expert «in-house» Jeremy Z: «Dès la première gorgée, on ressent l’approche artisanale, mais le goût citron/orange fait penser à une blanche quelques secondes. Sans avoir de réel effet ‘wow’, elle est tout simplement bonne, rafraîchissante pour une craft beer, parfaite pour commencer la soirée.» Pas mieux!

Elle semble en tout cas plaire non seulement aux amateurs habituels de «craft beers», mais aussi aux jeunes, moins ciblés par les autres microbrasseries luxembourgeoises. Davide l’explique par une communication qui leur est clairement adressée et par la présence de Satori dans des événements à succès organisés par des collectifs amis comme Ultraschall ou Lagerkultur, qui font résonner avec brio la scène électro luxembourgeoise et les envies de nouvelles sorties d’une population festive plus jeune depuis quelques saisons... On pourra d’ailleurs retrouver ces derniers en tant que co-curateurs de l’événement Supermaart aux Rotondes! Rien que ça...

Enfin, outre la bière, Satori compte bien ajouter à nouveau à sa gamme des cidres et vins nature (pour l’instant tous sold-out) et complète déjà son image avec des T-shirts et sweatshirts en édition limitée, un moyen de promotion à la fois rémunérateur et branché. Une approche qui réussit à toucher plusieurs publics, ce que traduit le réseau de points de vente de Satori. On peut ainsi retrouver la Mandarina Blonde autant au Rock Solid, au Crossfire ou à l’Interview qu’au GoTen, au Jardin Gourmand ou au Café Belair...

La liste complète des points de vente et les actus de Satori sont à retrouver sur le site de la microbrasserie.

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!