ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Résultats trimestriels

RTL Group soutenu par la VOD et le numérique



240229.png

Le siège de RTL Group, au Kirchberg. (Photo: Anthony Dehez / Archives)

Le groupe audiovisuel a publié jeudi ses résultats pour le premier trimestre 2019, avec un chiffre d’affaires en augmentation de 7,2%, atteignant 1.518 millions d’euros. Les activités numériques et de VOD ont le vent en poupe.

RTL Group est satisfait de son début d’année. À la lecture des résultats pour le premier trimestre 2019, son nouveau CEO et auparavant chairman , Thomas Rabe , note que l’augmentation de 7,2% du chiffre d’affaires, «due aux activités dans les domaines du contenu et du numérique ainsi que du calendrier de livraison des productions-clés de Fremantle», est un signal encourageant.

Le chiffre d’affaires total augmente donc de 7,2% et atteint 1.518 millions d’euros.

Dans le détail, le chiffre d’affaires numérique total (plates-formes en ligne et VOD) augmente de 15,8% et atteint 220 millions d’euros.

Le groupe souligne la hausse de 59% des abonnés payants sur une année concernant les plates-formes de vidéo à la demande (VOD) en Allemagne et aux Pays-Bas. Soit 1,15 million d’abonnés payants.

Malgré une «atonie» des marchés publicitaires TV en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas, RTL maintient ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice 2019, à savoir une hausse (hors effets de change) de 2,5% à 5,0% des revenus.

Car la branche «diffusion» (TV, radio) reste, et de loin, la principale source de revenus du groupe, avec 1.084 million d’euros au premier trimestre, -2% par rapport au même trimestre l’an dernier.

Des champions locaux du streaming

RTL Group continue par ailleurs de dérouler sa stratégie d’implantation locale dans le streaming, dans les marchés où il dispose d’une présence solide à la TV. Tout en renforçant sa branche internationale de contenus, Freemantle.

«Au cours des trois premiers mois de 2019, RTL Group a poursuivi la gestion active de son portefeuille avec l’acquisition de l’entreprise de technologie vidéo Yospace, basée au Royaume-Uni, et la vente d’Universum Film en Allemagne, clôturée en avril 2019», précise le groupe dans son communiqué.

Dans le même temps, M6 va reprendre les télévisions de Lagardère. «Une étape majeure vers le renforcement de notre position en France», pointe encore RTL. L’Hexagone qui est, derrière l’Allemagne, le deuxième marché le plus important pour le groupe basé au Kirchberg.