ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

reconfinement

Recul du marché automobile européen en octobre



Le Luxembourg limite la casse avec un recul de 20,6% des mises en circulation de véhicules neufs. (Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)

Le Luxembourg limite la casse avec un recul de 20,6% des mises en circulation de véhicules neufs. (Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)

Le rebond de septembre n’aura pas résisté à la deuxième vague de Covid-19. Une contraction de 7,8% est constatée en octobre 2020 par rapport à 2019.

Selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) – association regroupant 16 constructeurs actifs en Europe –, le marché automobile s’est contracté en Europe en octobre de 7,8% par rapport à octobre 2019 pour revenir à son niveau de 2018. Depuis le début de l’année, 8 millions de véhicules neufs ont été mis en circulation. Soit 2,9 millions de moins par rapport à la même période en 2009 et donc un recul de 26,8%. «C’est une véritable année noire pour les constructeurs», commente l’ACEA.

Principale raison de cette chute en octobre pour l’association: le reconfinement. Dans les pays où les concessions ont pu rester ouvertes, le recul est limité. C’est le cas en Allemagne (-3,6%) et en Italie (-0,2%).

Au Luxembourg, le marché qui avait repris sa progression depuis juillet recule en octobre. 3.980 véhicules ont été immatriculés contre 4.891 en octobre 2019. Depuis le début de l’année, 38.026 voitures ont été mises sur le marché contre 47.929 l’an dernier. Soit un recul de 20,6%. Le pays s’en sort donc mieux que la moyenne européenne.

Tous les constructeurs européens reculent sauf les groupes Renault (Renault, Dacia, Lada et Alpine) et Fiat (Fiat, Jeep, Lancia/Chrysler et Alfa Romeo) avec des progressions respectives de +0,2% et + 3,9%.