ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Ma rénovation de maison (5/10)

Reconstruction complète



Une chambre de style hôtel dans la maison de Mamer construite par Jane Exall-Phillips et son mari. (Photo: Jane Exall-Phillips)

Une chambre de style hôtel dans la maison de Mamer construite par Jane Exall-Phillips et son mari. (Photo: Jane Exall-Phillips)

Cet été, Delano demande à ses lecteurs de partager «Ma rénovation», un projet d’amélioration de l’habitat qui pourrait inspirer d’autres personnes. Dans l’épisode d’aujourd’hui, Jane Exall-Phillips raconte comment elle et son mari avaient initialement prévu de rénover une maison de village, mais ont ensuite décidé de la reconstruire entièrement.

Aperçu du projet

Nom: Jane Exall-Phillips

Profession: directrice de bureau

Lieu de résidence: Mamer

Quand avez-vous commencé votre projet de rénovation, et combien de temps cela a-t-il pris?

Jane Exall-Phillips. – «Nous avons commencé le projet de démolir une maison de village et de la reconstruire entièrement en octobre 2019; nous avons emménagé en février 2021. Nous pensons que c’est un excellent retournement de situation en termes de timing (plus le coup de Covid!) et ne pouvons que remercier Contente Constructions (recommandé par un bon ami) et nos architectes Saskia Heusmann et Freches Architektur sàrl.

Avez-vous acheté une nouvelle propriété ou avez-vous rénové votre maison existante?

«Nous sommes allés voir une maison de quartier dans le centre de Mamer au premier trimestre 2019, car je commençais à penser que j’aimerais avoir une cuisine qui donne sur le jardin. De l’extérieur, la façade avait l’air assez moderne. Mais c’est la route et l’emplacement de la maison qui nous ont séduits (à côté du parc de Mamer et dans une rue très calme et pittoresque). Mon mari a tout de suite fait une offre pour la maison, à mon grand étonnement!

Elle était bien habitée et nous pensions que nous pourrions peut-être la rénover. Cependant, après avoir parlé avec deux ou trois architectes, nous avons réalisé qu’il serait préférable de la démolir et de la reconstruire pour obtenir exactement ce que nous voulions en termes d’espace et d’esthétique. Dans le passé, nous avons rénové des maisons, mais nous n’avons jamais construit une maison neuve à partir de rien. C’était un moment passionnant pour nous.

Nous nous sommes mis à la recherche d’un architecte et j’ai choisi une dame qui avait un joli site web et qui semblait avoir des projets d’architecture légers et aérés. Je ne voulais pas d’un grand cabinet d’architectes. J’ai été très déçue quand elle m’a dit qu’elle était très occupée et qu’elle ne pouvait pas s’occuper de notre projet. Cependant, j’ai réussi à convaincre Saskia. Saskia comprend vraiment ce que veut son client et elle est très douée pour communiquer et respecter les délais. Plus tard, Sacha Freches a également rejoint notre équipe et, avec le constructeur Philippe Contente, nous avons tous eu le plaisir de voir la maison évoluer dalle par dalle!

Intérieur de la maison de village de Mamer de Jane Exall-Phillips et de son mari avant qu’elle soit démolie et reconstruite. (Photo: Jane Exall-Phillips)

1 / 4

Jane Exall-Phillips et son mari ont démoli une maison de village à Mamer afin de la reconstruire entièrement. (Photo: Jane Exall-Phillips)

2 / 4

La façade de l’«ancienne» maison de village de Mamer. (Photo: Jane Exall-Phillips)

3 / 4

La «nouvelle» façade de la maison de village de Mamer. (Photo: Jane Exall-Phillips)

4 / 4

Pourquoi avez-vous changé de projet, passant de la rénovation à la reconstruction? Qu’est-ce qui vous a fait changer d’avis?

«La maison était bien habitée et avait des plafonds très bas, pas de murs latéraux, et le toit s’effritait et offrait quelques possibilités d’observation par le haut du toit! Il n’y avait aucune caractéristique à conserver et nous voulions beaucoup plus d’espace et une atmosphère plus ouverte. Parfois, il est plus coûteux de travailler avec ce que l’on a, alors nous avons décidé de tout démolir et de tout recommencer. C’est la meilleure décision que nous ayons prise!

Que vouliez-vous accomplir avec la rénovation?

«Nous avons toujours voulu une maison qui soit en harmonie avec la belle route. La maison se trouve entre deux maisons historiques de Mamer. J’ai toujours su que je voulais une porte d’entrée/garage en arc de cercle, des jardinières et des fenêtres qui ne soient pas grises! Nous avons choisi une couleur verte subtile pour les fenêtres et avons fait faire de jolies jardinières pour nos lavandes. Les jardinières ont été conçues par Sacha Freches et fabriquées par LuxForge. Nous voulions également un look de maison de campagne anglaise (car nous sommes Irlandais/Anglais) et nous ne voulions absolument pas d’une maison moderne en blocs. Je voulais aussi une cuisine et un salon de style marin qui donnent directement sur notre jardin; ceci a été totalement inspiré par @eyeswoon sur Instagram. En ouvrant la porte d’entrée, nous voulions voir instantanément le fond du jardin qui donne sur le parc local. Nos architectes ont vraiment pris en compte tous nos souhaits.

Décrivez brièvement les travaux que vous avez entrepris.

«Nous avons démoli toute la maison (elle faisait environ 140m²) et nous avons reconstruit une maison de quatre étages de 30m². La maison était située entre deux maisons plus anciennes, comme nous l’avons mentionné. Nous avons donc dû travailler avec soin et faire confiance à notre équipe d’architectes, à l’ingénieur en structure et à l’entreprise de construction. Nous remercions nos voisins et la commune de Mamer car ils ont été formidables à chaque étape du processus. Nous avons maintenant une belle maison de cinq chambres à coucher et trois salles de bain, ainsi qu’un espace pour mes parents. Nous avons également des panneaux solaires pour chauffer notre eau et un système de filtration de l’air. Nous sommes fiers de dire que nous avons vraiment essayé d’acheter nos matériaux auprès de fournisseurs locaux et que nous avons conservé deux magnifiques cerisiers dans notre jardin. Tout n’a pas été démoli!

Le budget?

«Disons que nous l’avons doublé! Au premier chiffre qu’on nous a annoncé, nous avons dit qu’il était hors de question de le dépenser, et nous avons presque ri! Eh bien, à la fin, nous avions dépassé cette somme. Mais cela en valait la peine et nous avons beaucoup appris. En fait, nous sommes prêts pour notre prochain projet!

La cuisine «avant». (Photo: Jane Exall-Phillips)

1 / 2

La cuisine «après». (Photo: Jane Exall-Phillips)

2 / 2

Maintenant que les travaux sont terminés, de quoi êtes-vous le plus satisfait?

«Nous aimons la porte d’entrée cintrée, l’entrée par empreinte digitale et la couleur de la façade et des fenêtres, la cuisine et le salon ouverts et le fait que nos quatre enfants ont un niveau de la maison pour eux seuls. Nous sommes ravis d’avoir fait installer notre buanderie au niveau des enfants, ce qui nous évite de monter et descendre les escaliers pour faire la lessive. Saskia a veillé à ce que nous ayons de grandes fenêtres à l’arrière de la maison et nous apprécions vraiment la vue chaque matin. Sacha a précisément placé une baignoire dans la chambre principale, ce qui évoque définitivement une ambiance d’hôtel. Nous aimons aussi notre carrelage neutre de 1,2m sur 1,2m et le chauffage au sol. Nous avons fait des dépenses plus importantes pour des robinets/baignoires blanc mat qui ajoutent une touche de luxe. Nous avons également un jardin sauvage sur le toit dont les abeilles profitent. Messi, notre chien, adore courir dans le jardin et est ami avec le chien du voisin Terrance! L’un des anciens propriétaires, qui a grandi dans la maison d’origine, est récemment venu nous rendre visite et il a semblé apprécier ce que nous avons créé, ce qui est très important pour nous.

Avec le recul, que feriez-vous différemment aujourd’hui?

«Je prendrais un peu plus de temps pour choisir la couleur de certains robinets et douches de la salle de bains (j’aimerais vraiment qu’ils soient tous noirs ou blanc mat, mais c’est juste une tendance, donc pas une grosse erreur). Je pourrais aussi envisager de demander à l’architecte de faire le plan d’éclairage la prochaine fois, car je l’ai fait moi-même et je pense que nous avons fini par avoir trop de lumières (nous verrons si cela est toujours le cas, en hiver). Nous aurions également construit une piscine.»