ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Secteur alimentaire

Ramborn Cider, première «B Corp» du Luxembourg



Le cidre de Ramborn permet de lutter contre la disparition des prés-vergers traditionnels et vaut à son fondateur de rejoindre les entreprises qui se préoccupent des questions environnementales ou de société. (Photo: Ramborn Cider)

Le cidre de Ramborn permet de lutter contre la disparition des prés-vergers traditionnels et vaut à son fondateur de rejoindre les entreprises qui se préoccupent des questions environnementales ou de société. (Photo: Ramborn Cider)

Ramborn Cider est la première société luxembourgeoise du secteur alimentaire à obtenir la certification «B Corp», créée aux États-Unis pour saluer ceux qui investissent leurs bénéfices dans la protection du climat ou de l’environnement, par exemple.

«Chaque jour, nous sommes plus conscients de la valeur de ces arbres, des possibilités offertes par leurs fruits précieux et de la richesse infinie de l’habitat qu’ils représentent pour des milliers d’espèces.» En 2016, Carlo Hein lance Ramborn Cider pour produire du cidre et du poiré… et faire revivre les prés-vergers traditionnels de la région.

En un siècle, le nombre de ces arbres a diminué de 90% dans la région, et ils ne sont plus que 120.000, contre 1,2 million au début du 20e siècle.

La démarche, selon le communiqué de presse publié mardi matin, a permis de réduire de 31.000 kilos la quantité de CO2 dans l’atmosphère, soit 17,5 grammes par bouteille, de protéger un million de mètres carrés qui accueillent plus de 5.000 espèces et de réduire de 739.510 le nombre de kilos de déchets alimentaires (soit 57% des fruits pressés par l’entreprise).

«Nous continuons à découvrir les dommages causés par le manque d’intérêt pour les prés-vergers traditionnels, la désastreuse perte de biodiversité due au passage mondial aux sources de fruits industrielles et le coût catastrophique du statu quo dans notre secteur. Cela met aussi en évidence l’importance de l’action locale: la collaboration avec la population et l’économie locales, avec pour objectif un effet positif sur notre environnement immédiat, et ce sur les plans social, économique et écologique», poursuit Carlo Hein.

La société luxembourgeoise rejoint une cohorte de près de 3.500 entreprises de 150 industries et de 71 pays, comme Ben & Jerry’s, Danone ou Natura. Pour être certifiée, une entreprise doit remplir une candidature en ligne et poursuivre la discussion avec les auditeurs de B Corp. 

«Nous sommes heureux d’accueillir Ramborn au sein de la famille B Corp et de constater le développement d’une communauté croissante de B Corp au Grand-Duché. Plus que jamais, il est crucial que les consommateurs soient conscients de l’impact de leurs achats sur la société et l’environnement – et Ramborn est désormais la première marque luxembourgeoise de produits de consommation à franchir ce pas. Ramborn a insufflé une nouvelle énergie à la scène B Corp du Luxembourg, montrant l’exemple à d’autres entreprises pour qu’elles s’engagent dans la même voie», a souhaité la directrice de B Lab Benelux, Hubertine Roessingh.