ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

FACE à la pandémie

Ramborn à la rescousse hydroalcoolique



Grâce à des produits habituellement utilisés pour fabriquer des eaux-de-vie, Ramborn a concocté plusieurs dizaines de bouteilles de solution hydroalcoolique artisanale.  (Photo: Ramborn)

Grâce à des produits habituellement utilisés pour fabriquer des eaux-de-vie, Ramborn a concocté plusieurs dizaines de bouteilles de solution hydroalcoolique artisanale.  (Photo: Ramborn)

Le célèbre producteur de cidre luxembourgeois basé à Born transforme une partie de ses résidus en solution désinfectante pour ses voisins.

Lors de la production de cidre, chez le luxembourgeois Ramborn comme dans bien d’autres cidreries, une partie des résidus, des jus et des moûts sont utilisés a posteriori pour d’autres élixirs, tels que des eaux-de-vie. Chez Ramborn, ils servent à présent à fabriquer plusieurs dizaines de bouteilles de solution hydroalcoolique artisanale, que le fabricant distribue gratuitement aux institutions locales comme la poste.

Son CEO, Carlo Hein, a ainsi déclaré à nos confrères de Delano : «Nous ne demandons rien pour ces bouteilles. Nous avions un stock de cet alcool dans nos réserves et nous avons pensé qu’il serait bien plus utile à celles et ceux qui en ont vraiment besoin en ce moment.»

Cette production n’est cependant pas accessible aux particuliers et bel et bien distribuée aux associations, institutions et commerces locaux qui en ont le plus besoin du fait de leur contact direct et quotidien avec la population. La communauté, une valeur ajoutée refuge dans la tempête selon Carlo Hein, qui donne ce conseil aux autres patrons du secteur: «Regardez ce qui se fait autour de vous, échangez avec des chefs d’entreprise… L’entraide, c’est le mieux que vous puissiez faire. C’est ensemble qu’on pourra s’en sortir!»

Si Ramborn a été frappé de plein fouet par les conséquences de l’épidémie de Covid-19, la moitié de ses clients étant des restaurants et des bars fermés pour le moment, son activité d’export pâtit aussi de la situation. La société précise cependant «utiliser au mieux le temps disponible pour se préparer à l’après et développer de nouveaux produits».