ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

il a été conçu à colmar-berg

Le pneu vert de Goodyear se distingue à Francfort



258719.jpg

Mirjam Berle, directrice Corporate Communications D-A-CH de Goodyear, a reçu le prix des mains de Felix Kuhnert, global automotive leader chez PwC, et du Dr Stefan Bratzel, directeur du Center of Automotive Management. (Photo: Goodyear / FocusOnWagner)

Le pneu photosynthétique de Goodyear baptisé «Oxygène» a été pensé et modélisé dans l’Innovation Center de Colmar-Berg. Il vient d’être primé à Francfort par le Center of Automotive Management et PwC.

Voici quelques jours, Goodyear a reçu le premier prix dans la catégorie «Fournisseurs de châssis, carrosserie et extérieur» lors de l’Automotive Innovation Award à Francfort. Un concours de très haut niveau qui examine tous les deux ans des centaines d’innovations des plus grands groupes automobiles mondiaux, organisé par le très sérieux Center of Automotive Management et PwC.

258723.jpg

Le pneu Oxygène a de la mousse naturelle dans sa face latérale. (Photo: Goodyear)

De quoi pavoiser au Luxembourg, puisque le pneu Oxygène qui s’est distingué a été imaginé et modélisé au sein du Goodyear Innovation Center de Colmar-Berg . D’où les nouveautés et créations qui feront l’automobile de demain sortent avec une belle régularité . Mais toutes n’obtiennent pas la reconnaissance d’Oxygène.

Il purifie l’air ambiant

Présenté en mars 2018 au salon automobile de Genève, il a la particularité de purifier l’air ambiant grâce à de la mousse naturelle qui pousse dans la paroi latérale. La bande de roulement absorbe l’eau de la route et la transmet à la mousse, qui produit de l’oxygène par photosynthèse. Les ingénieurs de Goodyear ont calculé que si 2,5 millions de véhicules étaient équipés de pneus de ce genre dans une ville comme Paris, environ 3.000 tonnes d’oxygène seraient produites et 4.000 tonnes de dioxyde de carbone converties chaque année.

Et cela va même plus loin puisque l’idée est aussi de se servir de l’électricité produite par la photosynthèse pour alimenter les équipements électriques de la voiture, mais aussi connecter celle-ci à l’éclairage routier via la technologie lifi (internet par la lumière), et d’échanger des données avec les autres véhicules.

Certes, ce n’est sans doute pas demain que ce pneu sera monté sur votre voiture. Mais il ouvre incontestablement de nouvelles pistes de réflexion et d’innovation. C’est aussi pour cela qu’il a été mis à l’honneur parmi 1.329 autres innovations proposées par pas moins de 90 marques de 30 groupes automobiles mondiaux.