POLITIQUE & INSTITUTIONS

Goodyear

Des pneus du futur made in Colmar-Berg



Goodyear a développé dans son centre de recherche luxembourgeois deux pneus intelligents – l’IntelliGrip Urban et l’Eagle 360 Urban – qui équiperont les véhicules autonomes de demain et après-demain. Ils viennent d’être présentés au salon automobile de Genève.

À l’occasion du salon automobile de Genève, Goodyear vient de présenter deux nouveaux pneus «du futur» que le fabricant américain a développé dans son centre de recherche de Colmar-Berg.

Le premier, dénommé IntelliGrip Urban, est un pneu connecté, développé pour la future génération de véhicules électriques autonomes en autopartage.

Contrôle en temps réel

Équipé de capteurs, il rassemble des informations qu’il transmet au système informatique du véhicule pour optimiser la tenue de route de ce dernier, mais aussi son freinage, sa vitesse et sa stabilité.

L’IntelliGrip Urban a été développé par Goodyear dans son centre de recherche de Colmar-Berg.

À la fois haut et étroit, sa résistance est réduite alors que son efficacité énergétique est augmentée.

Selon Goodyear, l’IntelliGrip Urban devrait à l’avenir permettre aux flottes de contrôler non seulement leurs pneumatiques, mais plus largement leurs véhicules en temps réel, leur donnant un avantage compétitif tout en les aidant à augmenter leur profitabilité.

Peau bionique

Dans une vision à plus long terme, Goodyear a également présenté à Genève l’Eagle 360 Urban, un pneu concept consistant en une sphère imprimée en 3D.

Jean-Claude Kihn, président Europe, Moyen-Orient et Afrique (Emea) de Goodyear, lors de la présentation à Genève de l’Eagle 360 Urban.

Associant une peau bionique conçue avec des polymères superélastiques, l’Eagle 360 Urban se transforme et s’adapte aux changements de route et aux conditions météorologiques, souligne Goodyear dans un communiqué.

Le pneu peut interagir pour partager l’information qu’il recueille, l’action qui en a découlé et ses enseignements avec les autres véhicules et tous les éléments composant l’internet des objets.

Autoréparation

Lorsque la peau bionique du pneu est endommagée, les capteurs peuvent localiser la perforation.

Le pneu pivote pour définir une surface de contact différente. Cela réduit la pression sur l’endroit endommagé et permet au processus d’autoréparation de commencer.

L’autoréparation est réalisée grâce à des matériaux spécialement conçus pour s’écouler à travers la perforation. Ils réagissent physiquement et chimiquement entre eux pour former de nouvelles liaisons moléculaires et fermer la perforation.