ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Trafic aérien

Perturbations en vue à l’aéroport



244820.jpg

Le trafic aérien sera perturbé à l’aéroport de Luxembourg du 8 juin au 7 juillet. (Photo: Anthony Dehez/Archives Paperjam)

À partir du samedi 8 juin, le trafic aérien sera perturbé au Findel en raison de la mise à niveau du système de surveillance de la navigation aérienne. Les vols des 8 et 9 juin seront particulièrement concernés. Avant un retour progressif à la normale.

Des perturbations à l’aéroport de Luxembourg auront lieu du samedi 8 juin jusqu’au 7 juillet, ont annoncé par communiqués  l’Administration de la navigation aérienne  (ANA) et  Lux-Airport .

Ces perturbations sont dues à la mise à niveau du système de sécurité du contrôle aérien.

Avec des retards et des annulations à prévoir. Lux-airport recommande aux passagers de vérifier l’état de leur vol auprès de leur compagnie et de s’adapter en conséquence.

Le trafic sera fortement perturbé les 8 et 9 juin. Il sera réduit de 28 mouvements par heure en temps normal à 12 mouvements par heure.

«Il s’agit d’une phase de transition durant laquelle les contrôleurs aériens, après s’être formés sur simulateur, testeront le nouveau système de sécurité en conditions réelles», explique le directeur adjoint de l’ANA, Cos Rausch.

S’ensuivra, à partir du lundi 10 juin, une phase d’«hypercare», durant laquelle le trafic reprendra progressivement son rythme normal. Les départs depuis le Luxembourg s’effectueront sans restriction.

Cependant, les arrivées seront réduites à 10 par heure la première semaine, du 10 au 16 juin (12 par heure le soir en période de pointe), 12 par heure la deuxième semaine, puis 16 par heure la troisième semaine.

«Si tout fonctionne correctement, les restrictions seront levées plus tôt», estime Cos Rausch. «On peut espérer un retour à la normale après la deuxième semaine.»

Une mise à niveau retardée

«Nous avons conscience que c’est une période proche des vacances, mais il était nécessaire de faire cette mise à niveau dès maintenant», assure Cos Rausch. «Avec la mise à niveau, on va vers une technologie de pointe, ce qui se fait de mieux en Europe en matière de système de contrôle aérien.»

Cette mise à jour de la chaîne de surveillance avait en effet pris du retard. Dans un premier temps, le ministre des Infrastructures  François Bausch (Déi Gréng) avait envisagé d’externaliser la surveillance de la navigation aérienne à l’allemand Deutsche Flugsicherung (DFS).

Mais la volonté de conserver le savoir-faire au Luxembourg l’a finalement emporté au profit  d’une solution intermédiaire trouvée en septembre 2016 .