ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Henri Prevost (CEO & Partner)

«Partager les réalités du terrain»



Henri Prevost: «Le défi pour les entreprises aujourd’hui est d’incarner, de véhiculer en interne et de porter en externe des valeurs fortes, afin de répondre à une quête de sens.» (Photo: DR)

Henri Prevost: «Le défi pour les entreprises aujourd’hui est d’incarner, de véhiculer en interne et de porter en externe des valeurs fortes, afin de répondre à une quête de sens.» (Photo: DR)

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: BSPK. Présentation en trois questions.

Pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société?

Henri Prevost. – «BSPK est un cabinet de conseil managérial et stratégique. Nos experts développent une vision holistique de la PME: ‘Et si l’entreprise était un être vivant, un corps… et ses collaborateurs les organes?’ Une métaphore que nous défendons et qui intègre à la méthode BSPK les bienfaits de l’entreprise libérée, la capacité d’adaptation et de développement. Notre message est clair, explicite: l’entreprise post-Covid-19 implique une remise en cause profonde, une rupture immédiate et radicale.

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à le faire?

«Comprendre le quotidien des autres membres du Club, partager les réalités du terrain! Une vraie richesse pour nous! Le défi pour les entreprises aujourd’hui est d’incarner, de véhiculer en interne et de porter en externe des valeurs fortes, afin de répondre à une quête de sens. Le sens au sein d’une entreprise recouvre plusieurs thématiques, comme l’environnement, mais pas uniquement, comprendre l’évolution de l’organisation, les valeurs et être dans une démarche transparente, bienveillante.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«La méthode ‘BSPK’! Descendre le centre de décision de la tête vers le cœur! Redonner du sens au management passe par cette démarche. Les dirigeants qui ne comprennent pas cette quête de sens sont menacés. Pour bien vivre dans une entreprise, il n’y a pas que la rémunération, le style managérial, le télétravail, la voiture de fonction… Il y a surtout la capacité de l’organisation à générer l’engagement, le sentiment d’appartenance au groupe, la marque avec le symbole des valeurs revendiquées.