ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Jean-Philippe Brechon (Gérant)

«Partager mes compétences et mon expérience»



Jean-Philippe Brechon: «Le networking fait partie intégrante de notre modèle économique, car les recommandations sont un apport substantiel de nouveaux clients à l’agence.» (Photo: Chessmaster)

Jean-Philippe Brechon: «Le networking fait partie intégrante de notre modèle économique, car les recommandations sont un apport substantiel de nouveaux clients à l’agence.» (Photo: Chessmaster)

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: Chessmaster. Présentation en trois questions.

Pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société?

Jean-Philippe Brechon. – «Nous sommes une agence de communication et de marketing dont la spécificité est la mise en place de solutions ‘phygitales’ pour augmenter son business. Avec 23 ans d’expérience via notre maison mère Lorweb, nous assurons la transition, l’accompagnement et la formation de nombreuses entreprises et institutions, dans cet univers mouvant que les clients ont du mal à cerner la plupart du temps. De la stratégie à la mise en œuvre des supports, nous accompagnons plus de 200 clients avec une forte évolution sur le marché du Luxembourg depuis deux ans.

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à le faire?

«Le networking fait partie intégrante de notre modèle économique, car les recommandations sont un apport substantiel de nouveaux clients à l’agence. Le Club va nous permettre de partager avec des gens d’horizons différents et de confronter nos idées sur des sujets liés de près ou de loin au changement de paradigme que nous vivons en ce moment de manière économique, écologique, technologique, sociétale et philosophique.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«‘Cherche et tu trouveras’ dit-on de manière populaire… et bien nous allons y chercher des contacts clients et fournisseurs, des points de vue différents pouvant éclairer notre lanterne sur divers sujets, mais surtout proposer notre expertise assez poussée dans les différents métiers de la communication ‘phygitale’. ‘Softskiller’ des années 2000, je compte bien partager mes compétences, mon expérience ainsi que celles de mes équipes pour les mettre au profit des membres du Paperjam Club… et pourquoi pas y faire une conférence…»