POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

pandémie

Coronavirus: les nouvelles mesures du gouvernement



Le coronavirus va sans aucun doute impacter la vie des Luxembourgeois durant plusieurs semaines encore. (Photo: Shutterstock)

Le coronavirus va sans aucun doute impacter la vie des Luxembourgeois durant plusieurs semaines encore. (Photo: Shutterstock)

Différentes nouvelles mesures ont été prises face à l’épidémie de coronavirus. D’autres ont été adaptées à la situation, qui évolue de jour en jour.

Agir plutôt que réagir, ne pas paniquer, respecter les mesures évidentes de prudence (se laver les mains, ne pas visiter de personnes fragiles, rester chez soi en cas de symptômes grippaux…) sont quelques-uns des messages que le gouvernement a voulu faire passer suite à la tenue de son conseil «coronavirus»

Actuellement, sept personnes ont été diagnostiquées positives au Covid-19, et 76 sont en quarantaine. «Mais le point est fait en fin de journée, et la situation évolue en permanence», indique Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé. Tandis que le Premier ministre Xavier Bettel (DP) a rappelé qu’il fallait garder son sang froid et que le gouvernement avertirait en temps réel de la situation, en totale transparence.

Plusieurs mesures ont été prises, tandis que d’autres ont été adaptées.

Le niveau d’alerte reste (pour le moment) au niveau 1

Les stades d’alerte relèvent de standards internationaux. Le Luxembourg reste en stade 1 – déclaré lorsque la propagation n’est pas encore générale sur le territoire. «Le but est ici de contenir la propagation en isolant les cas positifs, en déterminant leurs contacts avec des tiers», explique Paulette Lenert (LSAP). Qui estime inutile de «passer au stade 2 trop vite, si ce n’est pas nécessaire. Nous sommes très prudents, et la situation est évaluée d’heure en heure.» Le gouvernement se prépare d’ailleurs à une diffusion de l’épidémie. Différents scénarios ont d’ailleurs été élaborés «sur lesquels il ne sert à rien de communiquer trop tôt». Un des scénarios envisagés prévoit ainsi la fermeture possible des écoles.

Le congé pour raison familiale

En raison de l’urgence, son régime a été assoupli. Les parents dont un enfant a été diagnostiqué positif pourront en bénéficier puisqu’il sera placé en quarantaine à domicile.

Les maisons médicales ouvertes en journée

Les maisons médicales de garde vont aussi ouvrir la journée et seront dédiées à l’accueil des personnes touchées par des symptômes grippaux.

Plus de rassemblements de plus de 1.000 personnes

Ce n’était qu’une recommandation, c’est maintenant une obligation: les événements avec plus de 1.000 personnes en milieu confiné sont interdits. «C’est beaucoup plus clair ainsi. C’est un cas de force majeure», assure le gouvernement. Cette mesure pourrait aussi être durcie selon les circonstances.

Les voyages scolaires annulés selon les cas

Chaque voyage fait l’objet d’une analyse via une grille avec différents critères. «La Direction de la santé donne son accord, ou pas, au cas par cas. Cela dépend de l’âge des élèves, de la destination…», souligne encore la ministre de la Santé.

Le télétravail et les frontaliers

Il est encouragé, quand c’est possible. «Nous espérons de la solidarité de la part des pays voisins quant au nombre de jours autorisés aux frontaliers», indique Franz Fayot (LSAP), ministre de l’Économie, à Paperjam. La Belgique aurait déjà donné un accord de principe . Xavier Bettel devait s’entretenir avec la Première ministre belge Sophie Wilmès en fin de journée.

Le chômage partiel

Les entreprises qui peuvent y prétendre et en ont besoin peuvent trouver un formulaire spécial coronavirus sur le site Guichet.public.lu.

Des aides aux PME

Le régime européen des minimis a été adapté via un projet de loi voté en conseil de gouvernement. Les entreprises en difficulté financière pourront prétendre à une aide remboursable.

Informer l’horeca

Secteur durement touché: l’horeca.  Le portail du gouvernement a donc été mis à jour avec des réponses aux principales questions que se posent les acteurs de l’hôtellerie, de la restauration et des cafés .

Dans la soirée, la cellule de crise «Pandémie» s’est réunie sous la présidence de la ministre de la Santé. «Face à une propagation progressive du virus dans notre pays et dans nos régions limitrophes, la cellule de crise a préparé le passage graduel de la stratégie de confinement vers la mise en place de mesures supplémentaires», indique le communiqué de presse. Qui précise que la hotline 8002 8080 reçoit plus de 650 appels quotidiens.