POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Bilan hebdomadaire

Les nouvelles infections en hausse de 89%



Pour la semaine du 3 au 9 janvier, le nombre de personnes testées positives au coronavirus a fortement augmenté, passant de 5.643 à 10.680, soit une progression de 89%. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/archives)

Pour la semaine du 3 au 9 janvier, le nombre de personnes testées positives au coronavirus a fortement augmenté, passant de 5.643 à 10.680, soit une progression de 89%. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/archives)

Le nombre de cas de Covid-19 a presque doublé au Luxembourg, passant de 5.643 à 10.680 entre le 3 et le 9 janvier. Dans le même temps, le taux d’incidence a fortement augmenté.

Le rapport hebdomadaire du ministère de la Santé montre clairement une forte augmentation du nombre de nouveaux cas de Covid-19. Pour la semaine du 3 au 9 janvier, le nombre de personnes testées positives au coronavirus a fortement augmenté, passant de 5.643 à 10.680, soit une progression de 89%. À noter que le nombre de tests PCR effectués sur la même période n’a augmenté que de 57,29%, passant de 23.014 à 36.198.

Au niveau des hospitalisations, 27 patients sur 49 hospitalisés en soins normaux n’étaient pas vaccinés (22 patients avaient un schéma vaccinal complet), alors que 13 patients sur 20 en soins intensifs n’étaient pas vaccinés. La moyenne d’âge des patients hospitalisés a augmenté, passant de 56 à 57 ans.

Toujours pour la semaine du 3 au 9 janvier, 12 nouveaux décès en lien avec le Covid-19 sont à déplorer. L’âge moyen des personnes décédées est de 77 ans. 

En date du 9 janvier, le nombre d’infections actives a augmenté à 16.343 par rapport à 8.451 au 2 janvier et le nombre de personnes guéries est passé à 98.767 (par rapport à 95.991). La moyenne d’âge des personnes diagnostiquées positives au Covid-19 est de 31,3 ans. 

Le taux d’incidence augmente substantiellement

Le ministère de la Santé indique également que par rapport à la semaine précédente, le taux d’incidence a augmenté substantiellement dans toutes les tranches d’âge. Mis à part les plus de 75 ans qui enregistrent une augmentation de 48%, le taux d’incidence a connu une hausse de plus de 81% dans les autres tranches d’âge. La plus grande augmentation est enregistrée chez les 0-14 ans (+195%) suivis des 15-29 ans (+103%). Le taux d’incidence le plus bas est enregistré dans la tranche d’âge des 75 ans ou plus (380 cas pour 100.000 habitants).

Dans le détail, le taux d’incidence a augmenté à 1.682 cas pour 100.000 habitants sur sept jours, contre 889 cas pour 100.000 habitants la semaine précédente. Enfin, parmi les 10.680 infections détectées cette semaine, le taux d’incidence est de 1.990,26 pour 100.000 personnes non vaccinées et de 1.544,11 pour 100.000 personnes avec un schéma vaccinal complet.  

Pour la période de référence, le taux de reproduction effectif a augmenté à 1,48 (1,30 la semaine précédente), et le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, contact tracing) est passé de 24,52% à 29,50%. 

Pour être tout à fait complet, sur la même période (à savoir du 3 au 9 janvier), 14.511 personnes se trouvaient en isolement (une augmentation de 79%) et 3.605 en quarantaine (une augmentation de 42%). 

Selon le ministère de la Santé, le cercle familial semble rester la source de contamination la plus fréquente (28,6%), suivi par les voyages à l’étranger (11,8%) et les loisirs (4,9%). Le pourcentage des sources indéterminées augmente (50,8%).

Un taux de vaccination de 81,4%

Pour la semaine du 3 au 9 janvier, 42.005 doses ont été administrées au total. 3.924 personnes ont reçu une première dose, 4.755 une deuxième et 33.326 personnes ont reçu une dose complémentaire par rapport à un schéma complet, portant le nombre total de vaccins administrés en date du 11 janvier à 1.131.877. 

Au Luxembourg, 450.399 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 81,4% par rapport à la population vaccinable (donc la population de plus de 12 ans).