LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Institut Grand-Ducal

Une nouvelle revue Arts et Lettres vient de paraître



Au sommaire de la sixième édition de la revue Arts et Lettres: un dossier sur Marco Godinho et un autre sur Thierry Van Werveke. (Photo: Paperjam.lu)

Au sommaire de la sixième édition de la revue Arts et Lettres: un dossier sur Marco Godinho et un autre sur Thierry Van Werveke. (Photo: Paperjam.lu)

Le sixième numéro de la revue Arts et Lettres, éditée par l’Institut grand-ducal, vient de paraître. Un numéro dans lequel il est possible de découvrir des articles sur Thierry Van Werveke et sur l’exposition de Marco Godinho à la Biennale de Venise, ou encore un texte de l’architecte Bohdan Paczowski.

Tous les deux ans, la section Arts et Lettres de l’Institut grand-ducal fait paraître sa revue, qui contribue à faire rayonner la production intellectuelle du pays. Ce sixième opus est paru avec un peu de retard, dû aux conditions sanitaires contraignantes qui se sont récemment imposées à nous. Néanmoins, cette nouvelle édition rassemble une fois encore un corpus de textes traitant des littératures française, allemande et luxembourgeoise, de musique, théâtre, danse, cinéma et médias, ainsi que d’arts plastiques et architecture.

C’est ainsi qu’il est possible de découvrir au sommaire un article de Marc Trappendreher consacré à l’acteur Thierry Van Werveke et sa place dans le nouveau cinéma luxembourgeois, faisant suite à l’exposition consacrée à cet acteur en 2018 au CNA . Un DVD avec une interview du metteur en scène Frank Hoffmann accompagne l’édition papier et évoque plutôt le travail au théâtre de cet emblématique acteur luxembourgeois.

Les lecteurs pourront également découvrir un dossier consacré à Marco Godinho à l’occasion de son exposition «Written by Water» présentée à la Biennale de Venise en 2019 (textes de Lucien Kayser, Alexandre Castant et Anne Murray).

Et pour rester dans le contexte vénitien, clôturons avec le texte de l’architecte défunt Bohdan Paczowski sur la Dogana di Mare, «un des lieux où, tout en formant une unité indissociable, des architectures différentes relient la ville au ciel, à l’eau et à l’espace ouvert de la lagune».