ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Social

«Non» au syndicat, Amazon met un milliard sur la table



Soumis à des cadences infernales, les employés d’Amazon ont fini par dire non à la création d’un syndicat. (Photo: Shutterstock)

Soumis à des cadences infernales, les employés d’Amazon ont fini par dire non à la création d’un syndicat. (Photo: Shutterstock)

Après le «non» de ses employés au syndicat, Amazon a décidé d’augmenter leurs salaires de 0,50 à 3 dollars de l’heure. Une facture d’un milliard de dollars.

L’appel de Joe Biden, le 1er mars, n’y aura rien changé: les salariés d’Amazon ont rejeté la création d’un syndicat au sein du deuxième employeur du pays. Après une intense campagne de communication de la direction et des salariés, qui a surtout révélé l’enfer que pouvaient vivre certains des employés, le leader de l’e-commerce a décidé… d’augmenter les salaires, raconte le Wall Street Journal.

De 0,50 à 3 dollars de l’heure, cela représente en moyenne 40 dollars supplémentaires par semaine dans l’entreprise où le salaire moyen est de 15 dollars de l’heure. Mais pour la société, cela représente une facture d’un milliard de dollars.

Il fallait bien rester attractif. Bien qu’elle compte déjà plus de 950.000 employés aux États-Unis, Amazon a toujours 10.000 postes ouverts.