ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Start-Up

Next Gate Tech lève deux millions d’euros



Le CEO de Next Gate Tech, Davide Martucci, va pouvoir profiter du boom de la digitalisation du secteur financier pour pousser sa solution pour les fonds d’investissement. (Photo: Next Gate Tech)

Le CEO de Next Gate Tech, Davide Martucci, va pouvoir profiter du boom de la digitalisation du secteur financier pour pousser sa solution pour les fonds d’investissement. (Photo: Next Gate Tech)

Six mois après avoir levé de premiers capitaux, d’amorçage, auprès du Digital Tech Fund et de business angels belges et français, Next Gate Tech a levé 2 millions d’euros auprès de Middlegame Ventures, de Pascal Bouvier et d’Expon Capital.

Une levée peut en cacher une autre. À peine six mois après avoir levé de premiers capitaux, d’amorçage, auprès du Digital Tech Fund, des VC belges du Seeder Fund et des business angels de Yeast et Be Angels, basés dans le Grand Est, en France, Next Gate Tech annonce avoir levé deux nouveaux millions d’euros pour accélérer son développement.

Cette fois, la levée de fonds a été alimentée par Middlegame Ventures, le fonds de Pascal Bouvier, qui entre aussi au conseil d’administration, et par Expon Capital, qui prend son autre casquette (puisque c’est elle qui gère le Digital Tech Fund).

De quoi créer «un context optimal pour développer notre solution et accélérer le développement de nos activités», commente le CEO de la fintech, Davide Martucci.

«Nous sommes ravis d’aider Davide et son équipe dans leur vision d’automatiser des processus complexes au sein de l’industrie de la gestion de fonds. Nous croyons fermement que l’automatisation intelligente basée sur les données est l’avenir de la gestion d’actifs, c’est pourquoi nous soutenons Next Gate Tech. Nous sommes ravis de participer au développement de solutions fintech de pointe basées au Luxembourg», a ajouté le managing partner de Middlegame Ventures, Pascal Bouvier.

«Nous croyons fermement que Next Gate Tech est sur le point de révolutionner le fonctionnement d’une partie de l’industrie des fonds. Grâce au cloud et à la RPA, l’avenir est là, il n’est tout simplement pas encore distribué de manière homogène. Nous avons hâte de voir les clients découvrir combien il est précieux», a ajouté Jérôme Wittamer, managing partner d’Expon Capital.

La crise du Covid-19 et le télétravail ont dopé la crédibilité des nouveaux acteurs du marché, capables d’accélérer le travail des back et middle-offices des fonds d’investissement et autres institutions financières.

La fintech, seulement immatriculée au Luxembourg en février 2019, répond à une demande du secteur avec ses logiciels pour automatiser un certain nombre de traitements.

Début juin, l’ancien directeur de PwC,  Chris Edge, a rejoint l’aventure comme responsable de la stratégie . En février, la start-up avait aussi annoncé faire partie des fintech retenues dans le programme de Refinitiv et son portefeuille de 40.000 institutions bancaires et financières dans 190 pays.