POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Discours sur l'état de la Nation

Xavier Bettel veut gagner sur toutes les distances



bettel_etatnation.jpg

Xavier Bettel a indiqué que la sàrl à 1 euro verrait prochainement le jour. (Photo: Christophe Olinger)

Xavier Bettel prononce son 3e discours sur l'état de la Nation, en passant en revue les réussites du pays, mais aussi les domaines d'amélioration de ce qui s'apparente à une course de fond pour le gouvernement.

C’est à 14h33, ce mardi, que Xavier Bettel a entamé le troisième discours sur l’état de la Nation de l’actuelle législature. Le Premier ministre, satisfait, d’entrée, de voir que «notre pays se porte mieux qu’il y a deux ans», a d’abord mis l’accent sur le volet social.

«Nous voulons redonner espoir à beaucoup de gens au Luxembourg et (...) les histoires les plus difficiles appartiennent au passé et non pas au futur du pays.»

Satisfait de voir en baisse les dépenses globales en matière de chômage (242,7 millions en 2015 contre 263,7 millions en 2013), en même temps que le taux de chômage se replie, le Premier ministre a rappelé que l’Adem continuait à s’occuper de quelque 17.000 demandeurs d’emploi et que les efforts devaient se prolonger.

Il a notamment annoncé que l’avant-projet de loi sur la réforme du revenu minimum garanti était sur le point d’être finalisé. Il impliquera notamment une interconnexion des systèmes informatiques entre les ministères du Travail et de la Famille. 

Du côté des entreprises, le moral des dirigeants a l’air au beau fixe. «Notre économie est sur une base solide. Les perspectives sont positives», a déclaré Xavier Bettel, indiquant que le projet de loi 5730 sur la réforme du droit des sociétés est bien avancé, tout comme le projet de loi de la sàrl simplifiée. 

Nous n’allons pas seulement gagner le sprint, mais aussi sur les longues distances.

Xavier Bettel, Premier ministre

Il s’agit notamment de prendre les mesures permettant d’alléger au maximum les contraintes administratives qui pèsent sur les entreprises. Le tout en continuant le travail de diversification de l’économie. «En développant de nouveaux secteurs, nous n’allons pas seulement gagner le sprint, mais aussi sur les longues distances», insiste le Premier ministre.

Revenant sur les récentes annonces faites dans le cadre de la réforme fiscale, Xavier Bettel a insisté sur le côté «raisonnable» des mesures prévues, notamment la baisse du taux d’imposition sur les collectivités à 18% et même à 15% pour les petites entreprises affichant moins de 25.000 euros de bénéfices. 

Le taux affiché est un bon équilibre entre compétitivité et justice fiscale.

Xavier Bettel, Premier ministre

«Ce qui est clair, c’est que le Luxembourg doit rester compétitif et on ne peut pas exclure qu’en fonction de l’évolution de l’assiette fiscale, le taux d’affichage continuera à être adapté. Mais la question n’est pas d’actualité aujourd’hui et nous avons le sentiment que le taux affiché est un bon équilibre entre compétitivité et justice fiscale.»

Des réponses concrètes dans le logement

L’un des plus grands chantiers est certainement la mobilité, selon Xavier Bettel. «Nous ne voulons pas seulement d'un trafic plus propre, mais nous voulons aussi moins de trafic.»

Le nombre de places des P+R passera de 11.800 actuellement à 24.000 en 2020. Au sujet du tram, le Premier ministre a assuré que tous les chantiers se trouvent dans le timing et dans le budget.

L’un des autres grands défis liés à la dynamique du pays a été évoqué, en l’occurrence la difficulté de se loger et l’explosion des prix de l’immobilier.

Xavier Bettel a plaidé pour une politique concrète du logement, évoquant comme exemple récent l’accord conclu avec ArcelorMittal autour de la cession de terrains appartenant à l’entreprise, dans le contexte de la construction de son nouveau siège au Kirchberg. 

L’accord entraînera de nouveaux projets de logements sur plusieurs terrains appartenant jusqu’ici au groupe sidérurgiste: 5,5 hectares à Pétange pour un quartier résidentiel; 7,7 hectares à Wiltz; 5 hectares à Sanem, 39 hectares à Dudelange pour construire une centaine de logements. 

À Esch-sur-Alzette, sur un site actuellement occupé par un parking, il y aura de nouveaux bâtiments pour la police et pour les services de secours.

Des surfaces pour construire quelque 1.500 nouveaux logements. Une étude de faisabilité est également en cours pour 62 hectares à Esch et Schifflange. 

Vers un nouveau calcul du temps de travail 

Le plan d’action national en faveur de l’emploi sera réformé. La version antérieure était arrivée à terme en 2012.

Il s’agit notamment d’augmenter à une durée de quatre mois la période de référence pour calculer le temps de travail.

Pour les entreprises qui travaillent avec une période de référence d'un mois, pour elles et leurs salariés, rien ne changera.

Pour ceux qui demandent une période de référence plus longue, les salariés auront, en fonction de la période de référence, entre 1 et 3,5 jours de congés supplémentaires. Il sera aussi possible de reporter des heures d’un mois sur l’autre.

Les dispositions seront étudiées entre les dirigeants d’entreprise et les délégations du personnel. 

Voici le texte intégral du discours prononcé par Xavier Bettel: