POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Élections législatives 2018

Un retrait et deux candidatures officielles



2017_07_13_interview_e_schneider-48_preview.jpg

Neuf mois avant les élections du 14 octobre, Viviane Reding et Mars Di Bartolomeo ont officialisé leur candidature. Marcel Oberweis, lui, quittera la Chambre le 30 juin prochain. (Photo: Maison Moderne / Archives )

Si Marcel Oberweis (CSV) a indiqué en fin de semaine dernière qu’il quitterait ses fonctions de député au 30 juin prochain, Mars Di Bartolomeo (LSAP) et Viviane Reding (CSV) ont réitéré au cours du week-end leur intention de briguer un nouveau mandat national.

Ces derniers jours ont été l’occasion de trois annonces politiques en vue des élections législatives du 14 octobre prochain. Trois officialisations bien loin d’être des surprises. La première salve avait été tirée en fin de semaine passée par Marcel Oberweis, qui indiquait se retirer de la vie politique au 30 juin prochain.

Élu de la circonscription Centre depuis 2004, l’ingénieur de formation cédera sa place à Claudine Konsbruck pour se consacrer notamment à des projets personnels en Afrique. Le départ de celui qui aura 69 ans le 9 avril prochain était dans les cartons depuis au moins le début 2016, à en croire Eugène Berger qui tweetait, le 16 mars 2016, que Marcel Oberweis serait présent à la Chambre «encore quelques mois».

Interrogé par Paperjam.lu sur le message publié à la suite d’une commission parlementaire, le député chrétien-social avait confirmé vouloir se retirer de la vie politique et ne pas briguer un nouveau mandat, mais disait «attendre le bon moment».

La gestion du temps est un art que maîtrisent également Viviane Reding (CSV) et Mars Di Bartolomeo (LSAP), deux figures de poids dans le paysage politique luxembourgeois. Ce n’est donc pas un hasard si tous deux ont profité du week-end pour mettre fin à un secret de Polichinelle: celui de leur présence effective sur les listes électorales de l’automne prochain. Évoquée ouvertement dans les couloirs de la Chambre des députés depuis début 2017 pour l’actuel président de la Chambre, la candidature de l’ancienne vice-présidente de la Commission européenne est connue depuis le début d’année et les vœux du parti.

Décision pour Viviane Reding fin mars

Si Mars Di Bartolomeo, l’un des hommes politiques les plus populaires du pays, tous partis confondus, figurera sur les listes LSAP de la circonscription Sud, le doute plane encore pour Viviane Reding. Cette dernière peut en effet se présenter soit dans le Centre, soit dans le Sud. Un choix délicat dans les deux cas, puisque l’eurodéputée pourrait faire de l’ombre à Claude Wiseler, tête de liste CSV dans le Centre, dans le premier cas, et à Marc Spautz, président du parti, dans le second cas. Le choix sera dévoilé le 24 mars prochain, à l’occasion du congrès des chrétiens sociaux.

Selon les statuts du parti, le choix des investitures dans les circonscriptions revient pour trois quarts aux comités de circonscription et pour un quart à la commission électorale, organe qui regroupe actuellement en son sein le président du parti, le secrétaire général, le chef de fraction et un représentant des quatre circonscriptions.