POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Discussions de coalition

Un accord de gouvernement avant Noël



Les principaux responsables politiques venus assister mercredi matin à la réunion plénière des négociations de coalition ont tous affiché leur bonne humeur devant les journalistes qui les attendaient à l’entrée du ministère des Affaires étrangères. Objectif: aboutir à un accord d’ici fin décembre.

Alors qu’aucun commentaire n’a encore fuité sur le contenu et le climat des négociations en cours pour la formation d’un futur gouvernement, les chefs des trois formations politiques impliquées avaient tous le sourire aux lèvres, mercredi matin, en arrivant au ministère des Affaires étrangères, où se tient l’ensemble des réunions plénières de négociation.

C’est Félix Braz (Déi Gréng) qui est arrivé le premier. Selon lui, les discussions se dérouleront dans un climat «plutôt apaisé», car les textes qui figurent à l’ordre du jour ont été discutés «dans un très large consensus au sein des groupes de travail».

L’actuel Premier ministre et formateur désigné, Xavier Bettel (DP), est arrivé seul de son côté, mais en même temps qu’un groupe composé de responsables des trois partis, dont Étienne Schneider (LSAP), vice-Premier ministre et ministre de l’Économie, Nicolas Schmit (LSAP), ministre du Travail, Corinne Cahen (DP), ministre de la Famille, ou encore Pierre Gramegna (DP), ministre des Finances.

Dans les temps

Après les embrassades de rigueur, Étienne Schneider s’est refusé de faire tout commentaire, affirmant simplement qu’aucun portefeuille ministériel n’avait encore été distribué. Et d’ajouter: «C’est au formateur de communiquer.»

De son côté, Xavier Bettel a rappelé que le timing des négociations était respecté. «Ça ne dure pas plus longtemps que d’habitude», a précisé le Premier ministre à Paperjam. «Ce qu’il y a, c’est que je demande à voir vraiment les rapports qui sont terminés.»

Les discussions pour cette ultime réunion plénière de négociation doivent durer toute la journée.

Un cadeau de Noël

Mise à jour le 15 novembre à 07:00:

À sa sortie de la réunion, Xavier Bettel a indiqué à nos confrères de RTL que les discussions avaient bien avancé autour des rapports des différents groupes de travail.

Motus en revanche sur le contenu de l’évolution des discussions. Xavier Bettel souhaite garder le contrôle jusqu’à l’aboutissement des négociations.

Un calendrier se précise tout de même. Le formateur ne veut pas se mettre de pression, selon ses déclarations à RTL, mais il souhaite néanmoins prononcer sa déclaration gouvernementale avant les vacances de Noël.

La nouvelle équipe devrait entrer en fonction début janvier.

DP-Déi Gréng et LSAP se retrouvent ce vendredi pour un nouveau round de discussions.