ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Autofestival

«Pirsch, c’est une belle histoire de famille»



file-37.jpeg

L’équipe Pirsch, dirigée par Tania et Ernest Pirsch, est également sur le pont pour le 55e Autofestival. (Photo: Pirsch)

Le concessionnaire Pirsch à Luxembourg souffle ses 50 bougies. Au fil des années, l’équipe a su prendre le virage de «la révolution du secteur automobile», qui a engendré à son tour l’évolution des différents corps de métier.

«Mes parents disposaient de peu de moyens en 1969, lorsqu’ils ont lancé la concession», confie à Paperjam Ernest Pirsch, directeur du Garage Pirsch. 

«C’était à l’époque un véritable défi, car mes parents ont opté pour Mazda, alors que la marque japonaise était peu représentée en Europe à ce moment. De plus, Léon, mon père se lançait comme indépendant.» 

Un défi que la famille Pirsch a relevé. Et 50 ans plus tard, ce sont les enfants qui ont pris la relève.

Au volant, M. Ernest, fondateur de la concession Pirsch, lors d’une course en MG A. Photo: Pirsch

Au volant, Léon Pirsch, fondateur du Garage Pirsch, lors d’une course en MG A. (Photo: Pirsch)

 «Au fil des années, nous avons grandi, pour atteindre une équipe de 50 personnes. Pour ma part, j’ai intégré l’affaire familiale il y a 25 ans, après mes études. Je travaille actuellement aux côtés de ma sœur, Tania, également dans la maison depuis plus de 30 ans. Pirsch, c’est une belle histoire de famille.»

Léon Pirsch a fondé le garage Mazda en 1969. Photo: Pirsch

Léon Pirsch a fondé le garage Mazda en 1969. (Photo: Pirsch)

L’équipe Pirsch a également élargi son offre et décline la marque Ford depuis 2004 dans son show-room, toujours aux côtés de Mazda. Et ce n’est pas le seul changement survenu ces dernières années.

Formation continue du personnel

«Le secteur automobile a beaucoup évolué. On parle d’évolution, et même de révolution, du secteur. Voitures électriques, voitures autonomes, digitalisation… Les investissements sont énormes, et les technologies embarquées sont en constante évolution. C’est pourquoi les métiers de carrossier et d’électromécanicien ont évolué, tout comme les métiers de réceptionniste et de vendeur.»

40% de la clientèle du concessionnaire Pirsch se trouvent être des sociétés de leasing.  Photo: Pirsch

40% de la clientèle du concessionnaire Pirsch sont des sociétés de leasing. (Photo: Pirsch)

«Autre exemple. Il y a 20 ans, il y avait peu de ventes de véhicules de société sous forme de leasing. Il faut savoir qu’aujourd’hui, 40% de notre clientèle se trouvent être des sociétés de leasing. Notre offre commerciale doit pouvoir satisfaire à la fois les exigences de ces entreprises et du privé.» 

Pour s’adapter à tous ces changements et rester à la pointe, le personnel de la concession suit régulièrement des formations propres aux marques, ainsi que d’autres, plus généralistes. «Ces dernières sont données par la House of Automobile, que nous avons contribué à fonder en septembre 2017.»

Si vous ratez l’Autofestival, vous ratez toute votre année.

Ernest Pirsch, directeur de Pirsch

50 ans d’existence, ça se fête. Mais actuellement, l’heure est aux affaires. L’Autofestival vient de démarrer, et la période s’annonce déjà faste pour le concessionnaire, comme pour l’ensemble du secteur au Luxembourg. «La nouvelle Ford Focus, cartonne tout comme la Ford Fiesta. La CX-5 et la CX-3, chez Mazda, fonctionnent très bien, elles aussi.» L’Autofestival est tout simplement l’événement phare de l’année pour les professionnels, où, durant 10 jours, plus de 18.000 véhicules sont écoulés dans les différentes concessions luxembourgeoises. «Si vous ratez l’Autofestival, vous ratez toute votre année», lance Ernest Pirsch.

Des primes annoncées à un jour de l’ouverture de l’Autofestival

Durant l’Autofestival, les concessionnaires pourraient voir un intérêt grandissant de la part de leur clientèle, pour des modèles tout électriques, notamment. La raison? L’annonce, ce 25 janvier, de primes gouvernementales, dont celles de 5.000 euros pour l’achat de voitures et camionnettes 100% électriques. «L’autonomie des voitures électriques a par ailleurs beaucoup évolué, elle aussi, pour atteindre les 400 kilomètres, voire plus, aujourd’hui», relève Ernest Pirsch. Des performances et un coup de pouce qui pourraient faire de nouveaux adeptes du 100% électrique. Notez que les demandes pour les primes ne pourront être introduites qu’une fois que le règlement grand-ducal sera publié au Journal officiel.

Infos: www.clever-fueren.lu

  Ernest Pirsch: «La nouvelle Ford Focus cartonne tout comme la Ford Fiesta. La CX-5 et CX-3 chez Mazda fonctionnent très bien eux aussi.» Photo: Pirsch

Le concessionnaire Pirsch fête ses 50 ans. (Photo: Pirsch)