PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Nomination

Marc-André Bechet: de la Banque Degroof à l’Alfi



bechet_alfi.jpeg

Marc-André Bechet rejoint l'Alfi en tant que directeur juridique et fiscal (Photo: Alfi)

L’Association luxembourgeoise des fonds d’investissement a annoncé ce vendredi le recrutement de Marc-André Bechet en tant que directeur juridique et fiscal. De vastes chantiers l’attendent.

C’est à un véritable spécialiste de l’industrie des fonds d’investissement sur le plan juridique, réglementaire et fiscal que l’Alfi a fait appel pour renforcer son équipe à compter du 15 septembre 2014.

Ce polyglotte diplômé de l’administration commerciale à l’Université d’Ottawa (Canada) et d’un master en finance à l’ESCP Paris supervisait le département Investment Funds Services de la Banque Degroof à Luxembourg en tant que responsable du volet Fund Administration and Custody.

Précédemment, Marc-André Bechet avait travaillé 18 ans chez RBC Investor Services Bank à Luxembourg, notamment en tant que Head of Custody and Network Management, et Head of Business Development and Relationship Management, Legal and Compliance.

Un agenda serré

Le nouveau directeur rejoint donc le département juridique de l’Alfi dès ce lundi 15 septembre. Il compte ainsi six personnes au Luxembourg, auxquelles il convient d’ajouter trois représentants à Bruxelles qui couvrent partiellement des dossiers juridiques et fiscaux. Ce qui ne sera pas de trop au regard des défis juridiques et fiscaux auxquels est confrontée l’industrie des fonds d’investissement au Luxembourg.

Et nul ne doute que par rapport aux responsabilités qui l’attendent, Marc-André Bechet devra se frotter à des problématiques diverses, depuis la menace de l’introduction d’une taxe sur les transactions financières jusqu’aux hésitations de l’UE concernant les fonds monétaires, en passant par l’extension de la directive Mifid.

Autant de dossiers où, on l’imagine, la composante juridique et fiscale est primordiale. «M. Bechet va traiter des dossiers juridiques et fiscaux en fonction de l’agenda réglementaire», nous indique l’Alfi. Chaque chose en son temps…