ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Forum Mind&Market

«Luxembourg dispose de nombreux atouts»



L’objectif de TapTap est d’équiper 1.000 points de vente en solutions d’affichage dynamique dans les trois ans. (Photo: Deloitte Luxembourg)

L’objectif de TapTap est d’équiper 1.000 points de vente en solutions d’affichage dynamique dans les trois ans. (Photo: Deloitte Luxembourg)

Coup de projecteur sur les finalistes de la deuxième édition du forum Mind&Market réservé aux start-up et porteurs de projets. Quels sont les prochains développements pour ces jeunes pousses? Les fondateurs de TapTap, Christophe Verbeiren et Olivier Drèze, livrent leur vision.

Messieurs, comment décririez-vous votre projet en quelques mots?

«Nous proposons des solutions d’affichage dynamique en point de vente axées sur la promotion et la conversion. Avec un atout majeur: les messages affichés s’adaptent en temps réel en fonction du client qui est physiquement présent dans l’espace de vente.

Nos écrans tactiles, proposés en SaaS aux retailers, promotionnent les produits en tenant compte du profil des consommateurs. Mais aussi d’autres paramètres tels que l’état du stock, la météo autour du point de vente…

Cet affichage interactif offre de nombreux avantages: accroître l’offre du magasin, développer les offres conjointes, servir de support aux vendeurs, permettre au client de finaliser la vente…

Avec le recul, quels sont les enseignements que vous tirez d’une participation à un événement tel que Mind&Market au Luxembourg?

«Cet événement nous a permis de remporter l’Award Allen & Overy qui consiste en un support juridique de la part de ce cabinet d’avocats. Notre objectif étant l’export, il s’agit d’une aide précieuse car ils disposent de près 50 bureaux et de 5.000 collaborateurs dans le monde. Un partenaire de rêve pour une start-up!

Concernant les feed-back reçus, nous en avons apprécié la pertinence et le profil très orienté ‘business’ de cette édition luxembourgeoise organisée par Deloitte. Les échanges lors des pitches et sur notre stand ont été très enrichissants.

De quoi avez-vous besoin maintenant pour faire avancer votre projet?

«Nous sommes en phase de commercialisation et d’internationalisation et nous souhaitons dans un premier temps ouvrir un bureau commercial à Lille, ‘la Silicon Valley du commerce’ qui concentre le plus d’acteurs du commerce en Europe.

Nous cherchons également des partenaires disposant d’un carnet d’adresses dans la grande distribution européenne pour soutenir notre développement.

Comment envisagez-vous l’évolution de votre entreprise dans les cinq prochaines années ainsi que la culture d’innovation au Luxembourg?

«Les start-up répondent souvent à des problématiques pointues mais de manière globale. Elles ont besoin d’un accès direct à un écosystème de compétences technologiques, commerciales et financières qui permettent un développement international rapide. Luxembourg dispose de ce point de vue de nombreux atouts.

Concernant notre évolution, nous sommes retenus parmi les six start-up finalistes des First Awards for Innovation in Retail à Bruxelles devant 300 décideurs du retail et nous participons au salon Conext à Lille, le rendez-vous international du retail.

Notre objectif est d’équiper 1.000 points de vente dans les trois ans.»