ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Inclusion bancaire

Les start-up Koosmik et Algoreg s’associent



image001.jpg

«Nous avons acquis plus de 60.000 utilisateurs en quelques mois sur le marché africain, et nous avons donc besoin d’appliquer correctement un programme KYC conforme rapide et facile», explique Koosmik. (Photo: Koosmik / Archives)

Koosmik, jeune pousse fintech spécialisée dans les services financiers mobiles et des solutions de porte-monnaie numérique, annonce un partenariat avec une autre start-up luxembourgeoise, Algoreg, pour accélérer son développement en Afrique.

Fondée au Luxembourg en 2014 par Grégoire Yakan, son actuel CEO, Koosmik est une start-up qui propose des services financiers mobiles et des solutions de porte-monnaie numérique. Son objectif est notamment de développer l’inclusion bancaire en Afrique de l’Ouest.

Et c’est dans l’optique d’accélérer son développement sur ce marché que la fintech a annoncé, ce jeudi, un partenariat avec une autre start-up luxembourgeoise, regtech cette fois, Algoreg. Cette dernière a pour ambition de révolutionner les processus d’identification et de connaissance client (KYC) des acteurs régulés, qu’il s’agisse des banques, des plates-formes de jeu ou d’échange de cryptomonnaies, mais aussi des établissements de crédit et des compagnies d’assurances.

Un marché potentiel de 634 millions d’abonnés

«Nous avons acquis plus de 60.000 utilisateurs en quelques mois sur le marché africain, et nous avons donc besoin d’appliquer correctement un programme KYC conforme, rapide et facile», explique Grégoire Yakan. «C’est là qu’Algoreg entre en jeu, avec sa solution exclusive de filtrage de listes de surveillance ‘go!scan’, qui nous permet de réduire notre impact opérationnel et de nous adapter aux besoins futurs.»

Le CEO de la fintech ajoute que, pour «favoriser l’inclusion financière en Afrique, (nous sommes) déjà en discussion pour adopter la solution de vérification d’identité par video-bot d’Algoreg, ‘go!vid’».

Le marché potentiel du mobile banking en Afrique de l’Ouest était évalué à 444 millions d’utilisateurs en 2017 (avec une croissance annuelle de 21% entre 2016 et 2017). Il devrait atteindre 634 millions d’abonnés en 2025 (source GSMA).