POLITIQUE & INSTITUTIONS

Banque mobile

Koosmik lève plus d’un million d’euros pour l'Afrique



koosmik.jpg

Les solutions de banque en ligne proposées par Koosmik visent un marché potentiel de 85 millions d’habitants en Afrique de l’Ouest. (Photo: Koosmik)

La start-up luxembourgeoise spécialisée dans la banque en ligne a réuni les fonds nécessaires à son projet de se développer en Afrique francophone de l’Ouest.

Fondée par Grégoire Yakan en 2014, la start-up luxembourgeoise Koosmik, active dans la banque mobile, a annoncé ce mercredi avoir levé un peu plus d’un million d’euros auprès d’investisseurs publics et privés qui devrait l’aider à s’attaquer au marché de l’Afrique francophone de l’Ouest, dont elle précise qu’il dispose d’un «fort potentiel». Ce déploiement devrait débuter par le Togo, que Grégoire Yakan considère comme «un excellent point d’entrée» et un laboratoire de marché dans la sous-région.

Koosmik souhaite consolider une première présence locale à Lomé et concentrer ses efforts de manière optimale pour obtenir le plus de traction possible sur les 18 prochains mois.

Et d’ici deux ans, la start-up a l’ambition de s’étendre plus largement sur les pays d’Afrique francophone de l’Ouest qui, dit-elle, «représentent un espace économique de plus de 85 millions d’habitants de plus en plus connectés, mais toujours autant exclus du système bancaire».

Se renforcer au Luxembourg

Au Luxembourg, la levée de fonds opérée par Koosmik devrait lui permettre de finaliser l’obtention d’agréments et de licences auprès du superviseur luxembourgeois.

Pour atteindre tous ces objectifs, Grégoire Yakan et son équipe ont prévu de renforcer substantiellement les équipes techniques et opérationnelles au Grand-Duché avec un important calendrier de recrutement sur les 18 prochains mois.