POLITIQUE & INSTITUTIONS

Travaux préparatoires

Les arbres de l’allée Scheffer déplacés pour le tram



schaeffer9.jpg

Une cinquantaine d'arbres sont déplacés pour quelques mois, et retrouveront ensuite leur place le long des rails du tram. (Photo: Christophe Olinger)

Depuis le 1er février, les ouvriers s’activent de part et d’autre du Pont Rouge dans le cadre du chantier phare de la capitale. Du côté du Limpertsberg, les choses prennent un tour spectaculaire avec le déplacement de dizaines de troncs d’arbres.

Bien que le premier tronçon du tram qui entrera en service dans le second semestre 2017 ne desservira que le Kirchberg, entre Luxexpo et le Pont Rouge, les travaux sur le reste de la ligne ont d’ores et déjà débuté. Du moins, les travaux préparatoires. Depuis le 1er février dernier, les ouvriers s’activent le long de l’allée Scheffer afin de mettre en place «une redistribution de l’espace public». Autrement dit, la création de nouvelles zones dédiées aux piétons, aux cyclistes, au tram et aux voitures.

Depuis quelques jours, les travaux se concentrent sur l’élagage et le déplacement de dizaines d’arbres. Une opération indispensable qui doit «nécessairement se faire en cette période en raison des conditions météo», indique Luxtram. Équipés d’engins adaptés, les ouvriers déracinent les platanes, direction une pépinière installée à Waldhof. Une situation qui durera plusieurs mois, le temps de réaliser les aménagements prévus avant de les replanter le long des rails du tram.

1 / 7
2 / 7
3 / 7
4 / 7
5 / 7
6 / 7
7 / 7

Selon André von der Marck, directeur général de Luxtram, les travaux préparatoires devront durer «jusqu’à la Schueberfouer». Cette dernière se déroulera d’ailleurs normalement, puisque le chantier sera alors mis en veille. En plus des travaux effectués en surface, les ouvriers s’attaqueront également à la déviation des réseaux, à partir de la mi-mars. Le début de l’installation des rails du tram est prévu pour le mois de septembre, pour une fin attendue «en janvier ou en février 2017», selon le directeur général.