POLITIQUE & INSTITUTIONS

Travaux dans la capitale

Le chantier du tram de part et d'autre du Pont Rouge



place_de_l_etoile.jpg

Même si le premier tronçon doit entrer en service au deuxième semestre 2017 entre le Pont Rouge et Luxexpo, les travaux au-delà débutent également. Ici, le futur aspect de la place de l'Étoile. (Photo: Luxtram)

Alors que les travaux préparatoires d’installation des rails de la future épine dorsale des transports en commun de la capitale ont débuté ce lundi, de nouvelles images du tracé et des infrastructures qui seront installées ont été rendues publiques.

Depuis lundi, le chantier du tram entre dans une nouvelle ère, celle des travaux préparatoires destinés à rendre possible la mise en œuvre concrète du premier tronçon de la future épine dorsale des transports en commun de la capitale, entre le Pont Rouge et Luxexpo. Et ce, dès 2017.

Concrètement, cette première phase, qui se déroulera en parallèle autour du Glacis et le long du boulevard Kennedy, consistera, en surface, à l’élagage et l’enlèvement d’arbres, à l’aménagement de la voirie, ou bien encore à la mise en place de feux tricolores temporaires. Les travaux se dérouleront également sous le bitume, avec la réalisation de déviations, mais aussi de renforcement des réseaux publics (eau, gaz ou électricité).

Dans les faits, cela va se traduire par la mise en place d’engins de chantier à l’entrée du Limpertsberg et le long de l’axe central du Kirchberg. Et avec des perturbations «qui ne seront pas comparables à ce qui se passe Place de la Gare», assure André von der Marck, directeur général de Luxtram qui précise que «la circulation au Kirchberg se fera toujours sur 2x2 voies, le chantier se déroulant sur le couloir de bus et la contre-allée», tandis qu’au Limpertsberg, «l’accès aux immeubles sera toujours assuré, même si des adaptations seront à prévoir».

1 / 3
2 / 3
3 / 3

Dans les faits, les habitants du quartier et les personnes devant se rendre au Kirchberg depuis la ville devront s’habituer à voir leur quotidien modifié par ce chantier qui prévoit «une redistribution de l’espace public». Comprenez la création de nouvelles zones dédiées notamment aux piétons, aux cyclistes et bien évidemment au tram, en plus de celle réservée aux automobilistes. À noter toutefois que la prochaine édition de la Schueberfouer se tiendra bel et bien à son emplacement habituel, le calendrier des travaux ayant d’ores et déjà prévu une pause pendant près de six semaines pour permettre la tenue de la fête foraine.

«Nous débutons les travaux en parallèle de part et d’autre du Pont Rouge en suivant notre calendrier, assure le directeur général de Luxtram. Ce dernier prévoit des travaux préparatoires au Limpertsberg jusqu’à la Schueberfouer, puis l’installation des rails en septembre pour une fin des travaux en janvier ou février 2017. Pour le Kirchberg, les choses vont aller plus vite, puisque les poses des premiers rails sont prévues pour le mois d’avril prochain. La fin de cette partie du chantier est prévue pour la fin 2016, début 2017.»

Pour rappel, l’entrée en service du premier tronçon du tram, entre le Pont Rouge et Luxexpo est prévue pour le deuxième semestre 2017, en même temps que celui de l'arrêt Kirchberg-Pfaffenthal et de son funiculaire. La maquette du tram, visible depuis début décembre au Kirchberg, sera démontée dans la nuit de mardi à mercredi. Elle sera stockée quelques mois avant d'être ressortie dans le courant de l'été, selon nos informations.