POLITIQUE & INSTITUTIONS

Énergies renouvelables

Le solaire, un investissement citoyen et rentable



solar-energy-2392184_1920.jpg

Le Grand-Duché s’est engagé à produire d’ici 2020 au moins 11% de sa consommation finale d’électricité à partir d’énergies issues de ressources renouvelables. (Photo: Licence C. C.)

Le gouvernement a lancé mercredi une nouvelle campagne de promotion de l’énergie photovoltaïque et en a profité pour annoncer plusieurs nouveautés dans sa politique d’aide à l’investissement.

«Le potentiel pour des installations photovoltaïques au Luxembourg est considérable», a soutenu la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, lors de la conférence de presse de ce mercredi, qui annonçait la nouvelle campagne de promotion de l’énergie photovoltaïque.

«En misant sur les installations photovoltaïques individuelles ou collectives, les citoyens contribuent activement à la protection du climat et à la production d’énergies renouvelables», a pour sa part rappelé le secrétaire d’État à l’Environnement, Camille Gira.

Un message clair pour encourager professionnels et particuliers à investir dans des installations de captation de l’énergie solaire.

Il faut dire que le temps presse pour le Grand-Duché, qui s’est engagé à produire d’ici 2020 au moins 11% de sa consommation finale d’électricité à partir d’énergies issues de ressources renouvelables.

Actuellement, ce pourcentage s’élève à 7%.

Myenergy, un service de conseil toujours disponible

Entre 2014 et 2017, 1.713 installations photovoltaïques ont été installées, avec une puissance totale d’environ 25.000kW, ce qui correspond à la consommation annuelle de 25.000 personnes.

La baisse du coût des installations, qui augmente directement la rentabilité des projets, devrait encore accélérer ce phénomène, espère le gouvernement. De plus, les aides à l’investissement ont été élargies à tous les producteurs d’énergie privés, alors que les tarifs d’injection vont en diminuant.

Ainsi, les installations de 0 à 30kW, détenues autant par des entreprises que des particuliers, des communes ou des coopératives, disposent désormais toutes d’une prime de 20% du coût de l’investissement.

Les productions supérieures à 30kW ne bénéficient par contre toujours pas de subvention. En revanche, le tarif d’injection va en diminuant selon la date de la première alimentation. Les installations qui seront mises en fonction à partir de 2018 et 2019 seront donc avantagées.

Le gouvernement rappelle que la structure Myenergy permet aux particuliers, comme aux entreprises, d’accéder à un service de conseil pour développer leurs projets photovoltaïques et être informés des aides qu’ils peuvent toucher.