POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Remaniement ministériel

Le scénario d’un Nagelxit se précise



Les jours heureux en 2014 au Filmpräis: Maggy Nagel et Xavier Bettel. (Photo: Charles Caratini / archives)

Les jours heureux en 2014 au Filmpräis: Maggy Nagel et Xavier Bettel. (Photo: Charles Caratini / archives)

Invité de l’émission Riicht eraus de la radio 100,7, le Premier ministre Xavier Bettel a laissé poindre une certaine distance avec sa ministre DP du Logement et de la Culture, Maggy Nagel, que l’on dit sur le départ. Le nom de son remplaçant relève du casse-tête.

Le scénario d’un Nagelxit se préciserait à mesure que la fin de la présidence luxembourgeoise de l’UE se rapproche. La radio 100,7 et l’hebdomadaire satirique De Feierkrop relaient la rumeur selon laquelle les jours de la ministre DP de la Culture et du Logement sont comptés.

Accumulant gaffe sur gaffe, devenue la risée d’un collectif d’artistes, Maggy Nagel met tellement les pieds dans le plat qu’elle donne pitié, signalait dans l’une de ses dernières éditions le d’Lëtzebuerger Land, relatant sa prestation grotesque devant les journalistes après une blague du comique John Oliver sur le Luxembourg et sa culture. La ministre avait déclaré n’être que peu amusée des propos de l’artiste et avait déclaré vouloir aborder ce sujet en conseil de gouvernement.

Invité hier de l’émission Riicht eraus sur 100,7, Xavier Bettel a été interrogé au sujet de ses intentions de procéder à un remaniement ministériel pour remplacer Maggy Nagel. Si elle part, a fait savoir en substance le Premier ministre, ce sera sa décision, pas la mienne. Manière habile d’encourager la ministre à jeter l’éponge elle-même et ainsi sauver les apparences. Les propos du Premier ministre ont été aussitôt interprétés par le Wort comme un non-démenti de la fin de carrière de Maggy Nagel au gouvernement. 

Plusieurs scénarios à l’étude

La question est de savoir qui prendre dans le vivier du DP pour remplacer la ministre?

Le secrétaire d’État Marc Hansen, qui avait été appelé au chevet de Maggy Nagel au Logement, après la gestion catastrophique du départ du président du comité directeur du Fonds du logement, Daniel Miltgen, pourrait logiquement monter en grade, mais c’est oublier que Marc Hansen a la responsabilité de l’Enseignement supérieur au ministère de l’Éducation nationale et que l’on voit mal le ministre Claude Meisch, qui a déjà fort à faire avec l’enseignement primaire et secondaire, reprendre seul le flambeau.

Le nom de Lex Delles, jeune député maire de Mondorf-les-Bains (circonscription de l’Est d’où est issue Maggy Nagel), a été cité par la presse, mais d’autres scénarios seraient aussi à l’étude.