COMMUNAUTÉS & EXPERTISES
RESSOURCES HUMAINES

Stratégies digitales

Le recrutement en ligne prend doucement ses marques



mockup_pwc.jpeg

Les sources les plus utilisées par les jeunes diplômés européens sont les sites carrières des entreprises (82%) et Linkedin (63%) lorsqu’ils se renseignent sur un employeur potentiel. (Photo: Maison Moderne)

Dévoilés ce jeudi, les résultats de la 3e étude Potentialpark consacrée aux stratégies digitales RH mettent en exergue une prise de conscience accrue de la part des employeurs de la nécessité de revoir leurs modes de communication RH et de recrutement. Mais le passage à l’acte reste encore modeste même si certains, comme PwC, se démarquent.

Basée à la fois sur une évaluation des présences en ligne des entreprises en matière de recrutement online (sites et sites mobiles carrières; systèmes de gestion de candidature en ligne; pages Facebook et LinkedIn dédiées, comptes Twitter et Instagram dédiés) et sur le retour d’expérience de plus de 28.000 étudiants candidats à l’embauche, l’étude étude annuelle Otac (Online Talent Communication) de Potentialpark, menée pour cette édition entre septembre 2016 et janvier 2017, constitue, désormais, un indicateur intéressant pour mesurer l’évolution de l’approche des entreprises dans ce domaine.

Pour la 3e fois, la société spécialisée dans l’évaluation des stratégies digitales de recrutement des entreprises a présenté, ce jeudi, le résultat de son analyse du marché luxembourgeois. «Hormis l’une ou l’autre entreprise, on n’a pas noté de changements majeurs dans la façon dont les entreprises concrétisent leurs stratégies en matière de recrutement en ligne», explique à Paperjam.lu Antoine Lhosmot, expert marque employeur et communication RH chez Potentialpark, qui a piloté l’étude au Grand-Duché. «En revanche, je ressens clairement un intérêt toujours plus grand et une réelle volonté d’aller de l’avant. Les mentalités évoluent. La marque employeur n’est plus considérée comme un artifice RH ou un morceau de communication. C’est un véritable état d’esprit qui contribue à créer le cadre de travail. Elle crée des ponts entre la communication interne et externe et permet à l’entreprise de mieux définir qui elle veut être.»

PwC, le grand bond

Après DuPont en 2015 et Deloitte en 2016, c’est un autre Big Four, PwC, qui termine en tête de l’étude effectuée par Potentialpark auprès de 30 employeurs au Grand-Duché (représentant 123 présences en ligne, l’échantillon global de l’étude menée à l’international étant de 461 entreprises uniques et 4.294 présences en ligne). Le cabinet d’audit et de conseils, qui est un des plus grands employeurs privés de la Place, a refait à neuf son site carrières, également décliné en mode mobile, et a mis en place un système de candidature flexible qui permet de postuler depuis son smartphone. Il n’avait été classé qu’en 11e position en 2016.

Le podium 2017 est complété, dans le même ordre, par les deux premiers du classement précédent: Deloitte et ING.

(cliquer pour agrandir)

PwC remporte également deux des quatre sous-catégories qui constituent ce classement Potentialpark: celle du meilleur site carrières et celle de la meilleure stratégie sur mobile.

Sur le volet «médias sociaux», PwC pointe en 3e position, devancé par deux géants internationaux qui bénéficient de l’expérience de leur maison mère: Amazon et Microsoft.

Enfin, la meilleure expérience de candidature en ligne au Luxembourg est offerte cette année par BGL BNP Paribas (2e l’année dernière) qui devance ING Luxembourg. À noter que ces deux banques ont en commun un même système de gestion de candidatures: Oracle-Taleo.


(cliquer pour agrandir)

Les entreprises doivent faire preuve d’agilité et de créativité pour développer une stratégie intelligente de communication de masse.

Antoine Lhosmot, Potentialpark

«Globalement, les entreprises qui sont le mieux positionnées dans l’étude ont su hausser le rythme avec lequel elles innovent, que ce soit en termes d’information ou d’outils mis à disposition des candidats afin de redonner une dimension de plaisir à l’acte de candidature, résume M. Lhosmot. Le mouvement est en marche au Luxembourg, mais il reste toutefois encore de nombreuses initiatives à mener afin d’atteindre les niveaux d’interaction entre employeurs et candidats que l’on peut observer en France ou en Allemagne.»

Plus que jamais, la diversité des canaux utilisés par les candidats à l’embauche oblige les employeurs à une certaine gymnastique d’esprit. Au Grand-Duché, 96% des répondants sont présents sur Facebook, 61% sur LinkedIn et 34% sur Snapchat (un chiffre qui est bien plus élevé en France et en Belgique). Les sources d’information les plus utilisées par les jeunes diplômés européens sont le site carrières des entreprises (82%) et LinkedIn (63%) lorsqu’ils se renseignent sur un employeur potentiel.

Cette recherche d’information est complétée par les job boards et sites emploi (58%) et les médias sociaux (48%). «D’une communication ultra-ciblée, les entreprises doivent faire preuve d’agilité et de créativité pour développer une stratégie intelligente de communication de masse», conclut M. Lhosmot.