COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Étude

Stratégies digitales RH: DuPont au-dessus du lot



Au Luxembourg, DuPont emploie plus d'un millier d'employés sur son site de Contern. (Photos: archives paperJam)

Au Luxembourg, DuPont emploie plus d'un millier d'employés sur son site de Contern. (Photos: archives paperJam)

La première étude réalisée par Potentialpark sur le comportement en ligne des entreprises luxembourgeoises dans leurs démarches RH, publiée en exclusivité dans Paperjam, consacre le groupe industriel de Contern. Elle révèle aussi un grand potentiel de développement, tant les acteurs sur le terrain sont encore loin d’être les plus performants en la matière.

Pour la première fois, l’institut d’études de marché mondiales Potentialpark, basé à Stockholm, et qui mène chaque année depuis 2002 une enquête sur le comportement en ligne des candidats dans le monde et les contenus digitaux RH mis à disposition par les employeurs, a sondé le Luxembourg sur le sujet.

Les résultats de l’étude Online Talent Communication (OTaC) 2015 sont publiés en exclusivité dans l’édition de mai de Paperjam1 à paraître ce jeudi. Ils indiquent que la meilleure stratégie digitale RH globale (site carrières + candidature en ligne) est assurée, au Grand-Duché, par DuPont. Le groupe industriel devance au classement la banque SGBT (groupe Société Générale qui s’appuie sur le site carrières international du groupe pour se démarquer dans la catégorie du Meilleur site carrières du Grand-Duché) et PwC.

Au niveau mondial, l’étude OTaC a analysé, entre septembre 2014 et février 2015, et après un premier tour d’horizon auprès de quelque 12.000 étudiants, 472 entreprises uniques et leurs 3.374 présences en ligne en tous genres (sites carrières, gestion de candidatures en ligne, pages carrières Facebook, comptes carrières Twitter, sites et applis mobiles carrières…) via une grille de lecture forte de 385 critères.

28 employeurs luxembourgeois à la loupe

En Europe, 146 employeurs ont été concernés, cumulant 596 présences en ligne. Pour le Luxembourg, 28 employeurs influents* (pour 56 présences en ligne) dans le pays ont été passés en revue, sélectionnés sur base de leur taille, du dynamisme de leur recrutement et leurs pratiques de communication RH.

«Au Luxembourg, on constate que les efforts des entreprises sont limités, comparé à ce qui peut se faire en Allemagne ou en France. Ceux qui s’en sortent le mieux sont les grands groupes qui utilisent leurs plateformes internationales pour amener ensuite les candidats au Luxembourg», constate Antoine Lhosmot, expert marque employeur et communication RH chez Potentialpark, qui a piloté l’étude au Grand-Duché.

Son constat est sans appel: les entreprises luxembourgeoises sont globalement à la traîne en ce qui concerne le développement de leurs stratégies de communication de recrutement et d’influence RH. «Il y a une approche très conservatrice du recrutement au Luxembourg. L’innovation se fait généralement par les sociétés qui sont, par culture, de toute façon obligées d’innover.»

 

Il y a une approche très conservatrice du recrutement au Luxembourg.

Antoine Lhosmot, Potentialpark

 

Ainsi, comme le montrent les différents classements repris ci-dessous, ce ne sont pas vraiment les acteurs «locaux» qui se démarquent, les grands groupes d’envergure internationale étant évidemment mieux structurés pour proposer des plateformes partagées pour différents pays et, ainsi, se donner les chances de convertir efficacement des visiteurs curieux en candidats motivés.

La génération Y frustrée

Contrairement aux autres pays, il n’a pas été possible, au Luxembourg, d’établir un classement spécifique pour les médias sociaux, en raison d’un nombre trop limité d’employeurs engagés sur ce créneau. «Sur Facebook, les seuls exemples de véritables interactions avec les jeunes diplômés sont à mettre au compte des Big Four.»

Autrement dit, le champ de progression est très vaste, ce que pourra montrer l’édition 2016 de cette étude, destinée à être reproduite chaque année aussi au Luxembourg.

Il est à noter qu’à l’échelle européenne, l’étude établit le constat que les méthodes de recrutement évoluent moins vite que les habitudes des candidats: les employeurs européens ne sont pas encore prêts à satisfaire pleinement la génération Y, investissant encore dans des outils et systèmes de gestion de candidatures vieillissants et hérités des générations «ordinateur», laissant alors les jeunes candidats frustrés. «En 10 ans, relativement peu de choses ont changé pour les candidats», constate M. Lhosmot. «Il s’agit d’un choc particulièrement fort pour les jeunes diplômés et les étudiants.»

Un chiffre illustre ce décalage entre candidats et entreprises: d’un côté, 45% des candidats interrogés pensent que des réseaux professionnels tels LinkedIn, Xing ou Viadeo rendront le CV caduque dans le futur. Mais seulement 29% des employeurs en Europe offrent un outil de transfert automatique des données d’un profil LinkedIn dans un formulaire de candidature à remplir en ligne.

Et si 34% des candidats se disent prêts à utiliser l’aide de la vidéo pour postuler, seuls 3% des répondants disent l’avoir déjà fait, faute d’entreprises proposant cette option.

 

Étude Online Talent Communication 2015

Les meilleures stratégies digitales RH (site carrières + candidature en ligne)

1. DuPont

2. Société Générale Bank & Trust

3. PwC

4. EY

5. Amazon

 

Les meilleurs sites carrières

1. Société Générale Bank & Trust

2. PwC

3. DuPont

4. Microsoft

5. Amazon

 

Les meilleures expériences de candidature en ligne

1. DuPont

2. EY

3. Société Générale Bank & Trust

4. Amazon

5. BGL BNP Paribas

 

 

* Les entreprises luxembourgeoises incluses dans l’étude 2015 sont: Amazon, ArcelorMittal, Auchan, BCEE, BGL BNP Paribas, Bil, Cactus, Cargolux, Ceratizit, Clearstream, Compass, Deloitte, DuPont, Dussman, Enovos, EY, Goodyear, Guardian Industries, ING, KBL, KPMG, Luxair, Microsoft (Skype), Post, PwC, RBC Investor Services, Société Générale B&T et Sodexo.