POLITIQUE & INSTITUTIONS

Dans les documents de Mossack Fonseca

Le nom de Claude Marx lié aux Panama Papers



claude_marx.jpg

Claude Marx a pris la tête de la CSSF le 5 février dernier. (Photo: Mike Zenari)

Le nom du nouveau directeur général de la CSSF, Claude Marx, apparaît dans le dossier des Panama Papers, selon Le Soir. Il aurait entretenu des contacts avec le cabinet Mossack Fonseca lorsqu’il était directeur adjoint de HSBC Luxembourg.

Le dépouillement des documents du bureau panaméen de Mossack Fonseca se poursuit et, hier, le quotidien belge Le Soir épinglait le nom de l’actuel directeur général de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF), Claude Marx. Il a pris la tête du régulateur du secteur financier en février de cette année, en provenance de Lombard International Assurance, dont il fut CEO de 2012 à 2015.

Mais les traces de ses relations avec Mossack Fonseca remontent à plus loin, à l’époque où Claude Marx a occupé le poste de directeur adjoint de HSBC Private Bank, soit entre 2000 et 2011. Selon le quotidien belge, il aurait alors personnellement participé à la gestion de sociétés offshore et aurait entretenu des contacts directs avec les représentants de Mossack Fonseca.

Selon les fichiers confidentiels qu’a pu se procurer le consortium de journalistes de l’ICIJ, rapportés par Le Soir, «Claude Marx représentait HSBC comme actionnaire dans plusieurs de ces offshores, qui ont depuis été liquidées. Et sous sa codirection, ce sont plusieurs dizaines d’offshores qui ont été créées par la banque luxembourgeoise et Mossack Fonseca.»

Contacté par mail, M. Marx n’a pas donné suite à notre demande de commentaires.