POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Législatives 2018

Le LSAP a toutes ses têtes pour octobre



etienneschneider_lsap.jpg

Étienne Schneider (ici lors de la réception de Nouvel An 2018 du parti) mènera les troupes dans le Centre et vise une participation à la nouvelle coalition qui sortira des urnes. (Photo: Nader Ghavami / archives)

La réunion de vendredi a permis aux socialistes de boucler leurs listes en vue des élections législatives de 2018. Étienne Schneider mènera la liste dans le Centre.

Les socialistes de la circonscription du Centre étaient réunis vendredi pour valider la liste des 21 candidats qui représenteront leurs couleurs aux élections législatives du 14 octobre prochain. Comme dans les autres circonscriptions, la proposition a recueilli une (très) large faveur des membres du parti présents avec 94,05% des suffrages.

Sans surprise, c’est le vice-Premier ministre et ministre de l’Économie Étienne Schneider qui mènera la liste dans le Centre. Une liste où l’on retrouve naturellement la secrétaire d’État à l’Économie Francine Closener, des députés sortants (Marc Angel, Franz Fayot, Cécile Hemmen), le conseiller communal de la capitale Tom Krieps ou encore le membre des Jeunes Socialistes Patrick Weymerskirch. En provenance de la société civile, l’entrepreneur Gabriel Boisante se présente aux législatives après les élections communales d’octobre dernier. La journaliste de RTL Sandie Lahure soumettra aussi sa candidature au vote des électeurs.

«Le prochain gouvernement doit mettre la justice sociale en haut de sa liste de priorités», a déclaré Étienne Schneider durant le discours qui a permis de dresser un premier bilan de la coalition DP-LSAP-Déi Gréng, marquée selon le vice-Premier ministre par un assainissement des finances publiques, un développement de l’économie et une baisse du chômage.

Les ministres mobilisés

Le LSAP souhaiterait monter à bord du prochain gouvernement. Ses élus et membres de l’exécutif actuels sont donc mobilisés à tous les étages et durant les autres congrès qui s’étaient déroulés depuis une semaine. Celui du Nord avait permis de valider la liste menée par le ministre des Sports Romain Schneider, aux côtés notamment du président de parti Claude Haagen.

À l’Est, le ministre du Travail Nicolas Schmit mènera les troupes. La jeune députée Tess Burton, qui fut un temps pressentie pour lui succéder en cas de départ à la Cour des comptes européenne, figure aussi sur la liste.

Enfin, dans le Sud, le LSAP tirera peut-être les marrons du feu en raison de l’absence du président de la Commission européenne et ancien Premier ministre Jean-Claude Juncker (grand faiseur de voix) sur la liste du CSV et même de la populaire Viviane Reding, pressentie dans le Centre.

Les socialistes comptent dès lors beaucoup sur Jean Asselborn, deuxième score en 2013 dans la circonscription. Le ministre des Affaires étrangères pourra compter sur l’appui de ses collègues du gouvernement Lydia Mutsch et Dan Kersch, du président de la Chambre, Mars Di Bartolomeo, les députés Alex Bodry, Taina Bofferding, Yves Cruchten, Claudia Dall’Agnol, Georges Engel, ainsi que le président des Jeunes Socialistes, Jimmy Skenderovic.