POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Législatives 2018

Le logement, priorité pour Déi Lénk



deilenk_congres.jpg

Déi Lénk renouvelle son souhait pour un changement de politique en vue des élections d’octobre prochain. (Photo: Déi Lénk / Facebook)

Le parti de gauche était en congrès dimanche à Lamadelaine pour effectuer le bilan d’une mandature où le gouvernement a affiché une certaine austérité sociale selon le parti.

Avec deux députés à la Chambre sur 60, Déi Lénk a voulu faire entendre sa voix durant la mandature qui s’achève. C’est le message adressé par ses représentants aux membres du parti qui étaient réunis dimanche à Lamadelaine.

Voulant «ouvrir les fenêtres» à son entrée en fonction, le gouvernement DP-LSAP-Déi Gréng aurait partiellement manqué le coche selon Déi Lénk, qui lui reproche sa politique sociale, malmenée en raison des économies souhaitées par l’équipe au pouvoir.

Marc Baum, député, durant le congrès.

D’ici aux élections législatives d’octobre, Déi Lénk veut s’engager pour le changement, selon le slogan retenu. En vue de constituer le programme, le parti veut discuter de différentes thématiques en groupes de travail et lors de discussions en interne et externe, le tout sur base d’un premier jet du programme électoral qui sera mis en ligne mi-avril.

Des thèmes phares sont déjà apparus au travers de la résolution adoptée durant le congrès, comme la transition écologique, l’importance d’une économie digitale responsable, la nécessité d’un débat autour de la croissance économique.

L’accès au logement reste aussi au centre des priorités du parti avec le retour de l’idée de taxer les logements vides.